samedi 11 février 2012

Ragoût d'hiver aux nouilles Udon et à la courge Buttercup

La prochaine recette de Veganomicon est absolument délicieuse, même s'il faut avoir un réfrigérateur et un garde-manger bien garnis pour la réaliser.

Il s'agit du ragoût aux nouilles Udon et à la courge Kabocha (Kabocha-Udon Winter Stew). Les auteures conseillent d'aller faire un saut dans un supermarché asiatique pour trouver tous les ingrédients, mais j'ai réussi à me débrouiller autrement.


En fait, mon copain et moi étions allés dans un marché de ce genre quelques jours auparavant, et nous y avions acheté sans le savoir des ingrédients qui étaient nécessaires pour cette recette : des algues kombu et des carrés de tofu frit. Connaissez-vous ce tofu? Il est rare qu'on en achète chez nous, car c'est inutilement gras, mais c'est très bon dans les sauces, les soupes ou les ragoûts, comme ici.

Au marché Jean-Talon, j'ai déniché des champignons shiitakes déshydratés et des nouilles Udon séchées chez Aliments Merci, du Daikyu Shoyu à La Dépense et du saké à la SAQ. Ma quête d'une courge kabocha a pris fin quand un des maraîchers m'a dit que j'aurais plus de facilité à en trouver en septembre; j'ai plutôt opté pour une courge Buttercup.

J'avais le reste des ingrédients chez moi, soit du sucre, un poireau, des carottes, du mirin et des oignons verts.



Comme vous pouvez vous en douter, cette recette est très originale et je me demandais bien si le résultat me plairait. On commence par faire un bouillon avec de l'eau, des algues, du shoyu, du sucre, des shiitakes et du gingembre. On retire les algues et le gingembre, puis on fait cuire les autres légumes dans ce bouillon avec le tofu frit. À la fin, on ajoute les nouilles Udon cuites, le saké, les oignons verts et le mirin.

C'était exceptionnel, particulièrement le premier soir. Le bouillon était savoureux. Qui plus est, si on fait cette recette avec du tofu ordinaire, il n'y a pas une goutte d'huile. C'est à découvrir!

5 commentaires:

  1. shitaké pas très chers, moi je les trouve à l'épicerie coréenne pas très loin du coin Ste-Catherine et Lambert-Closse (métro Atwater).

    RépondreSupprimer
  2. Moi je trouve les shiitaki séchés au marché gourmet asiatique à Laval. Merci j'ai les kombu ... Le tofu ce sera du régulier hihihi! Un post-it s'en va directement sur cette recette.

    J'ai pensé à toi hier ;O)) Quel resto merveilleux.

    Merci encore pour tout !! J'espère que tu as reçu mon email.

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement, ce ragoût semble vraiment délicieux avec tous ces bons ingrédients. J'aime beaucoup les bouillons à base de kombu et shiitake, alors ce sera gagnant. J'vais toutefois utiliser du tofu normal. De toute façon, le tofu frit, j'n'en n'ai jamais vu par ici et vraiment, les fritures ne m'ont jamais attirées non plus. Pour la courge kabocha, elle est vraiment délicieuse cette variété. J'l'avais découvert grâce au livre The Kind Diet d'Alicia Silverstone. J'en ai présentement au congélateur, mais je ne suis pas certaine qu'elle serait intéressante pour ce genre de cuisson. J'en ai de congelé en gros cubes, mais j'ai plutôt l'impression que ça deviendra pas mal ''mochi''. J'vais voir si je l'utiliserai ou non et sinon, j'ferai comme toi pour la courge. il n'y a que le saké qu'il me manque présentement pour l'essayer.
    J't'en donnerai des nouvelles lorsque je l'essaie. À bientôt.

    RépondreSupprimer
  4. Bon, ça fait plusieurs fois que je vois sur les blogues les nouilles Udon... je n'aurai pas le choix d'en acheter bientôt!!! Je ne connais pas les carrés de tofu frits. J'imagine que c'est réalisable à la maison...
    Ton plat à l'air trop bon, surtout avec du saké. Est-ce qu'on le goûte bien dans la recette? J'en ai justement chez moi qui ne demande qu'à être utilisé! (Ou bu, mais j'attends de manger des sushis, ça fait trop longtemps!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dur à dire si on goûte bien le saké.. il y avait une odeur bien spéciale au début, en tous les cas. Et c'était très bon. Et comme on ajoute le saké à la fin, il ne peut pas s'évaporer, j'imagine.

      C'est drôle que tu parles de sushis, car on s'apprête justement à en manger pour faire honneur au saké =)

      Supprimer

Merci de me laisser des commentaires!