jeudi 15 février 2018

Gâteau au fromage marbré au chocolat

J'ai probablement autant de misère que vous à croire que je publie un billet sur Vegan à Montréal après quasiment un an de silence radio. Ça en fera au moins un en 2018!

La beauté

Depuis un an, je cuisine beaucoup moins, ce qui explique en partie ma grande disparition.

Je n'avais pas fait de gâteau au fromage depuis des lustres, mais le gâteau au fromage marbré au chocolat (Chocolate-Swirl Cheesecake) de The Urban Vegan m'interpellait avec force. La Saint-Valentin était le prétexte parfait pour préparer quelque chose de sucré, même si Valentin n'était pas là.

Ingrédients

Substitutions. J'ai remplacé la farine blanche par de la farine intégrale, car au rythme où je passe la farine ces temps-ci, j'ai intérêt à ne pas en avoir une collection. Je pensais aussi utiliser mon reste de sucanat, mais je suis allée acheter du sucre blanc. Au lieu d'utiliser des biscuits-gaufrettes dans la croûte, j'ai pris les biscuits dénichés chez Herbivores, et le résultat était excellent.

Il fallait un moule à charnière pour préparer le gâteau. Qu'à cela ne tienne, j'en avais deux que j'avais achetés dans une vente-débarras et qui ne m'avaient jamais servi. Eh bien, non, ils avaient disparu! Chez Renaissance?

(J'ai hérité du moule à charnière de feu mon oncle le lendemain, mais il était trop tard.)

Avant le démoulage

J'ai d'abord pris un moule à gâteau, trop petit, pour ensuite me rabattre sur mon « plat à quiches ». J'ai tapissé l'intérieur de papier parchemin sans y aller de main morte.

Wow

Le lendemain, je pensais défigurer complètement le dessert, d'où la photo prédémoulage. À ma grande surprise, la journée passée au frigo après la cuisson a permis à la garniture de se raffermir et j'ai pu démouler presque parfaitement le gâteau. Par chance, je ne suis pas trop sévère.
  

Verdict. Ce dessert m'a conquise. Il me semble qu'auparavant, tous les gâteaux au fromage végétaliens étaient faits de fauxmage à la crème commercial, pour mon plus grand bonheur. Mais aujourd'hui, les versions avec des noix de cajou ont la cote et je les trouve bien moins ressemblants et bien moins gourmands.

  


Avez-vous déjà mangé un gâteau au fromage végétalien? Préférez-vous les gâteaux avec du fauxmage à la crème commercial ou avec des noix?

Vous trouverez la recette ici (en anglais).

À la revoyure?

samedi 11 mars 2017

Portugal : Animaux

 Lisbonne

  

  

 Oiseau dans le Tage à côté du Parque das Nações

Faro


  



Notre guide lors d'une excursion nous a montré un hippocampe qu'il avait trouvé dans cet état. La photo est morbide, certes, mais j'étais tout de même intriguée de voir un hippocampe. On retrouve à Faro l'une des plus grandes populations de ce petit poisson.

Sur la route

  

   

Les routes du Portugal sont parsemées de nids de cigogne. Chaque fois, j'avais l'impression de rêver.

 Chats affamés qui se sont jetés sur les miettes de pain que je leur ai lancées dans cette halte routière

Évora



Dans ce parc, il y avait deux bonnes dizaines de paons en liberté, dont certains volaient jusque sur les toits.

    

Castelo de Almourol

   

   

Tomar

  

J'ai passé un assez long moment à observer les pigeons envahir la Praça da República. Ils se posaient même dans la rue et les voitures devaient ralentir, le temps de les laisser prendre leur envol. La boutique au fond vend entre autres des graines pour les oiseaux, et les pigeons se promenaient allègrement dans la boutique... La dame qui y travaillait les chassait de temps à autre, mais peine perdue.

  

   

samedi 4 mars 2017

Portugal : Restos végé de Lisbonne (2e partie)

Praça do Comércio

Je vous parle cette semaine des trois autres restaurants végétariens que j'ai visités à Lisbonne : Veganeats, Miss Saigon et Jardim dos Sentidos.

La Sé, la cathédrale de Lisbonne
 Le célèbre Tram 28 passe juste devant la Sé

Le premier matin, nous avons passé un moment au café Veganeats en attendant l'heure de notre rendez-vous avec le propriétaire du Airbnb que nous avions réservé.

  

J'avais déjeuné dans l'avion, alors je n'avais pas très faim, mais j'ai tout de même commandé un café avec du lait de noisettes et un bol de granola avec du yogourt. C'était parfait.

Nous étions les seules clientes en ce lundi matin de décembre. Les propriétaires nous ont même offert des oranges de leur jardin lorsque nous sommes parties.

   

Le lendemain, nous avons pris l'autobus jusqu'au Parque das Nações (Parc des Nations). Nous voulions visiter l'endroit et manger chez Miss Saigon.

  

À peine quelques minutes après l'ouverture, il ne restait plus qu'une seule table qui n'était pas réservée. Ouf!

   

Ce restaurant — qui est devenu végétalien en septembre dernier! — a notamment pour philosophie de minimiser les restes, alors il ne propose que trois plats par jour. Ces plats changent constamment. Ma mère et moi avons choisi l'option « dégustation » qui, pour 9,90 euros, permet de goûter à tous les plats du jour.

J'ai capoté sur le pain farci aux épinards et aux patates, je n'aurais même mangé que ça! Cela dit, la salade de pommes de terre au cari et le tofu aux légumes étaient excellents. Ma mère, de son côté, n'a cessé de chanter les louanges de Miss Saigon. Au terme de notre voyage, c'était encore ce repas qui trônait au sommet de son palmarès.

Le très bon dessert au coco

   

Ma mère a acheté un scone aux graines de pavot (on les voit juste à droite des boissons) que nous avons partagé au déjeuner le lendemain. Il était savoureux.

 Dans le téléphérique qui survole le parc

Le Parque das Nações a été construit dans le cadre de l'Exposition universelle de 1998 qui a eu lieu à Lisbonne sur le thème de l'océan. 

On retrouve le thème de l'Expo dans l'architecture

Lorsque nous y sommes allées, il faisait beau et chaud et l'endroit était incroyablement paisible. On entendait les oiseaux gazouiller.

Le pont Vasco de Gama, long de 17 km

Tour Vasco de Gama

L'avant-dernier soir avant notre retour à Montréal, nous sommes allées au restaurant végétarien Jardim dos Sentidos. Tout était réservé, à moins qu'on accepte de se dépêcher et de quitter dans 40 minutes.

Burger, croustilles et salade

J'ai commandé le CacoBurger. C'est un burger qui contient une boulette de seitan, des champignons, des oignons caramélisés, de la moutarde et de la roquette. Il était fabuleux et il s'agit peut-être du meilleur burger que j'ai mangé sur la Terre. Les croustilles étaient correctes et la salade manquait d'assaisonnement, mais c'était quand même très bon. Je crois que j'y retournerais souvent si j'habitais Lisbonne. Cette fois-ci, j'ai dû faire aller mes mâchoires à bon rythme, ce qui révèle de l'exploit pour ceux qui me connaissent. J'ai mangé vite, mais bien.

  

jeudi 2 mars 2017

Ragoût de quinoa et lentilles avec des tonnes de kale

  

Un peu plus tôt cet hiver, j'ai préparé le ragoût de quinoa et lentilles avec des tonnes de kale* des Secrets véganes d'Isa. Je croyais que la recette serait nutritive et ennuyeuse, mais je l'ai au contraire trouvée savoureuse.

 Avec du pain maison brûlé et de la sauce piquante

Lorsque j'ai découvert le quinoa il y a une dizaine d'années sur une île du lac Titicaca, il a gagné mon cœur sur-le-champ. Je le préférais nettement au riz. Puis, je me suis peu à peu lassée d'en manger. Je constate avec plaisir que depuis quelques mois, mes papilles sont à nouveau heureuses lorsque j'en cuisine. Et c'est si bon pour la santé qu'il serait bête de s'en priver.

*Dans Isa Does It, la recette a pour titre Lentil-Quinoa Stew with Lots of Kale.

vendredi 24 février 2017

Portugal : Restos végé de Lisbonne (1re partie)

La ville depuis l'Elevadore de Santa Justa

L'automne dernier, j'ai visité le Portugal pendant deux semaines. Comme d'habitude, je vous ferai part de mes expériences culinaires en voyage, le tout agrémenté de photos sans aucun lien avec la nourriture.

Elevadore de Santa Justa

J'ai passé environ cinq jours à Lisbonne, la capitale. Il suffit de jeter un coup d’œil sur Happy Cow pour constater que l'offre végé de la ville est foisonnante. Cette semaine et la suivante, je vous parlerai des restaurants lisboètes végétariens où je suis allée me restaurer.

  

Le premier soir, je me baladais et je suis tombée par hasard sur le restaurant végétarien Farm Food Ink Café. L'endroit était hyper tranquille. Sur les trois longues tables de style cafétéria, il n'y avait que moi et un autre client.



Mon potage à la citrouille, au persil et au gingembre était plutôt bon, mais j'y aurais ajouté plusieurs épices pour que ça ne goûte pas que la courge et le gingembre.

   

Mon sandwich était bien particulier. Il contenait de la luzerne, du tofu, du gingembre et du beurre d'arachides. Sur du pain, je ne mange du beurre d'arachides qu'au déjeuner, alors mes papilles ont sursauté les premières fois où j'ai croqué dans mon sandwich. Puis, j'ai fini par trouver le tout vraiment délicieux, au point où je me suis dit que j'essaierais cette combinaison à la maison.

   

 Le Rossio, une des principales places de la ville

Le deuxième soir, nous avons soupé chez Princesa do Castelo, un petit restaurant végétalien.

 

J'ai bu une radler (panaché) de Sagres, l'une des principales marques de bières au pays. Ce n'est pas trop mon truc.

  

Je me suis reprise avec une bière noire (preto signifie noir en portugais) qui a accompagné le masala dosa sattvique que j'ai choisi comme plat principal. Cette crêpe notamment farcie de pommes de terre était savoureuse. Une note parfaite.



Je voyageais encore une fois avec ma mère et nous avons partagé deux desserts. À gauche, il s'agissait d'une espèce de crème au chocolat avec des biscuits et des noix. Je ne saurais pas expliquer pourquoi, mais ça goûtait la même chose que le gâteau à la crème glacée que ma grand-mère préparait avec des biscuits Oreo. J'étais aux anges. À droite, vous avez un salami au chocolat. Le salami au chocolat est une spécialité portugaise qui, bien sûr, n'est pas végétalienne habituellement. Je ne voulais pas sauter par-dessus l'occasion d'y goûter. Ce n'était pas mauvais, mais j'ai nettement préféré la crème au chocolat.

Mosteiros dos Jerónimos

Le dernier soir, nous avons souper au Jardim das Cerejas, un restaurant végétalien qui propose un buffet à volonté pour vraiment pas cher. Nous sommes arrivées quelques minutes à peine après l'ouverture et, à notre départ, il n'y avait plus aucune table libre.

    

Dans ma première assiette, j'ai mis des papadums, de la lasagne, une boule de légumes dans une sauce crémeuse, un plat de légumes et de tofu dans une autre sauce crémeuse, un morceau de seitan et une petite boule. Ne trouvez-vous pas ma description des plus précise! J'ai raffolé des papadums et du plat de légumes et tofu. La lasagne était aussi assez bonne pour que j'en reprenne.

Délicieuse soupe au chou frisé

   

Dans ma deuxième assiette, j'ai mis des papadums et le reste des plats que je n'avais pas goûtés. C'était très bon. Je n'ai pas photographié mes assiettes subséquentes, mais j'ai testé les limites de mon estomac, ce que je n'avais pas fait depuis longtemps. Ça en valait la peine.

Je ne pouvais pas repartir sans dessert, mais nous les avons mangés plus tard, de retour dans l'appartement loué avec Airbnb.

Gâteau au chocolat

Gâteau au fromage

Les deux desserts étaient très bons, en particulier celui au chocolat, mais j'avais zéro appétit. Si j'habitais Lisbonne, je serais toujours rendue au Jardim das Cerejas.



 Coucher de soleil avec le Tage au loin