lundi 1 septembre 2014

Aubergines parmesan aux accents méditerranéens

Ça y est, le Mois Végane ou VeganMoFo est commencé! Cette année, mon thème est plus facile. Je vais continuer à rédiger un billet sur le Brésil tous les vendredis, et sinon, je vais tâcher de rédiger au moins 16 billets (pour respecter le minimum requis de 20 billets) sur des recettes provenant de livres différents, et ce, en tentant de suivre les lettres de l'alphabet.

Bon Mois Végane à tous!

***

Je commence donc avec A pour aubergines, un légume que j'adore. Avec une auteure que j'aime beaucoup : Terry Hope Romero. Et un livre que je vénère : Vegan Eats World.

   

Voici les aubergines parmesan aux accents méditerranéens (Mostly Mediterranean Eggplant Parmigiana). Si ce plat vous dit quelque chose, c'est que vous l'avez sans doute aperçu chez Destination Santé. C'est d'ailleurs le billet de Jessica qui m'a donné le goût de concocter cette recette.

Il s'agit en gros d'un étagé de sauce tomate, d'aubergines rôties, de parmesan de pois chiches et de béchamel. C'est hallucinant comme c'est bon.

  

Ces aubergines parmesan m'ont tant plu que j'en ai refait peu de temps après, toujours avec le même succès.

Modifications. Je n'ai pas fait le baharat (un mélange d'épices); je me suis contentée de la substitution proposée par Terry, soit un mélange de cannelle, de coriandre et de cumin. Dans la béchamel, j'ai remplacé une partie des noix d'acajou par des graines de sésame et de tournesol.

La première fois que j'ai cuisiné ce plat, j'ai remplacé le parmesan de pois chiches par un parmesan commercial végétalien que j'avais au frigo... le résultat était exquis, mais ce parmesan a une odeur si prononcée qu'il a donné la nausée à mon copain! La fois suivante, j'ai plutôt opté pour le parmesan de pois chiches, et là encore j'ai été comblée.

Aubergines, mini salade et pain croûté beurré et grillé

Mise en garde. Une erreur s'est glissée dans l'édition 2012 au point 3 des directives. La deuxième phrase devrait se lire comme suit : « Layer half of the eggplant (overlapping slices as needed), then top with half of the remaining tomato sauce. »  C'est important, sinon vous risquez d'être pris au dépourvu lorque viendra le temps d'ajouter plus de sauce tomate aux étages supérieurs.

C'est une recette que je conserverai précieusement. Vous devez l'essayer! Terry a justement mis la recette en ligne sur son site Vegan Latina.

vendredi 29 août 2014

Les jus au Brésil

Voyager sous les Tropiques rime souvent avec jus frais. Au Brésil, on trouve toutes sortes de jus, les bars à jus sont omniprésents et il est presque plus facile, mais pas tout à fait, de mettre la main sur un jus de fruits de la passion que sur une boisson gazeuse.

Eau de coco fraîche

Boire de l'eau de coco à même une noix de coco bien froide (bem gelada) est un des meilleurs moyens de se sentir en vacances. Je crois qu'il est impossible de ne pas apprécier cette boisson, qui est de loin supérieure aux eaux de coco qu'on retrouve un peu partout aujourd'hui — je reconnais que l'emballage y est peut-être pour quelque chose.

  

J'ai bu cette eau en relaxant près de la Lagoa à Rio, à quelques heures de mon départ du Brésil.

  

Et j'ai bu celle-ci, moins photogénique mais aussi bonne que la première, à Bonito, dans le Mato Grosso do Sul.

Les poissons de Bonito, au coeur de la ville  

Même si « bonito » signifie joli en portugais, la petite vile de Bonito n'a aucun attrait réel. Par contre, on peut faire une tonne d'excursions spectaculaires dans la région.

  Jus frais à l'ananas et à autre chose...
...bu en plein coeur du Jardim botânico de Rio


Jus à d'açai

Dans ma tête, la maracujá (fruit de la passion) est aussi emblématique du Brésil que l'açai. Les deux fruits me paraissent terriblement exotiques. J'ai goûté pour la première fois à l'açai à Bonito. J'ai trouvé que c'était bon, mais le goût n'est pas si différent de certaines mûres qu'on consomme ici.

Une fleur dans la région de Bonito

  

Il n'y a pas de jus frais partout toutefois, alors j'ai dû compter sur une version commerciale pour me rafraîchir avant de descendre dans une grotte.

Gruta do Lago Azul


Pichet de jus de fruits de la passion

Je m'ennuie du jus de fruits de la passion! J'ai vu chez Bio Terre des paquets de pulpe de fruit exportés du Brésil (açai, capuaçu, fruits de la passion). Je vais certainement me laisser tenter un jour. J'ai siroté ce jus au Da Cozinha Café, qui partage la même cour que le Musée international d'art naïf du Brésil.


Enfin, j'ai cédé quand j'ai vu une boîte à jus au cajou. J'étais sidérée de voir que la noix de cajou était fixée sur des fruits (voir photo ci-dessous), dont on extrait du jus! C'était bon! J'ai d'ailleurs vu des jus de cajou du même genre dans une fruiterie de l'avenue du Mont-Royal le mois dernier. J'irai sans doute en acheter un jour pour me rappeler mon voyage.

  

J'ai bu ce jus dans un autocar bondé et sans climatisation. J'avais si chaud que je ne cessais de m'endormir!

Supermarché 

mercredi 27 août 2014

Nouilles ramen dans un bouillon de lait de soja et sésame

  

Jamais une soupe ramen n'aura été si longue à préparer ni n'aura nécessité tant d'ingrédients. Oui, il faut bel et bien plus de deux heures pour préparer les nouilles ramen dans un bouillon de lait de soja et sésame (Ramen Noddles in Soymilk Sesame Broth) de Vegan Eats World. Et je mettrais ma main au feu que vous devrez passer à l'épicerie pour réunir tous les ingrédients requis.

  Les ingrédients... vous avez vu la pile de nouilles Ramen derrière le mirin?

C'est surtout le bouillon qui prend un temps fou. Mais ça vaut la peine. Il faut faire rôtir des oignons, de l'ail et du gingembre avant de faire mijoter le tout dans de l'eau avec des oignons verts, des shiitakes, et des poireaux pendant 45 minutes. On ajoute ensuite le lait de soya non sucré et on fait mijoter 45 minutes de plus!

  

Modifications. J'ai remplacé les champignons shiitakes par des money mushrooms, le bok choy par du rapini et, pour le piquant, j'ai mis un peu d'huile pimentée et du pili-pili.

  

Terry propose bon nombre de variations pour les garnitures de la soupe. La première fois, j'ai utilisé les money mushrooms du bouillon, que j'ai hachés, des champignons enokis — c'est la première fois que j'en achetais! — et des épinards saupoudrés de graines de sésame. Il faut également ajouter des morceaux d'algue nori et du gingembre mariné. Une autre fois, j'ai essayé des morceaux de bambou, mais c'était si mauvais que nous les enlevés de la soupe.

Avant que le bouillon inonde cet arc-en-ciel de couleurs

Verdict. Je pensais que ce serait trop relevé, vinaigré pour mon copain, mais non! C'était ma toute première recette de Vegan Eats World, qui ne m'a jusqu'à présent jamais déçue. Terry Hope Romero a vraiment créé un chef-d'œuvre. Cette soupe m'a tellement plu que j'en ai fait à deux reprises sans jamais me lasser d'en manger. Sans mâcher mes mots, je lui donne CINQUANTE ÉTOILES.

Le temps consacré à cette soupe permet tout de même de se régaler plus d'une fois, raison de plus pour vous mettre aux fourneaux. Si Terry indique dans son livre que la recette donne quatre portions généreuses, nous avons eu six gros bols qui auraient pu être moins pleins. Par ailleurs, ce n'est pas le genre de soupe-repas qu'on mange en se disant qu'il faudrait un accompagnement. Ce plat est satisfaisant à lui seul, et vous pleureriez de devoir manger des accompagnements au lieu de concentrer tous vos esprits sur cette soupe magique.

C'est une recette que je conserverai précieusement!

lundi 25 août 2014

Nouilles à la lime et aux arachides avec seitan, chou vert frisé et carottes

J'ai fait les nouilles à la lime et aux arachides avec seitan, chou vert frisé et carottes (Lime Peanut Noodles with Seitan, Kale, and Carrots) de Vegan Yum Yum.


Des nouilles de riz bien larges, du seitan, une sauce à l'arachide et à la lime, des noix d'acajou, du chou vert frisé... Sans surprise, ces ingrédients permettent de créer un super souper.

  

Que dire de plus? La recette est ici (en anglais).

dimanche 24 août 2014

Manifestation contre l'élevage de renards et de visons de Saint-Jude

Samedi dernier avait lieu une manifestation contre l'élevage de renards et de visons de Saint-Jude, un village à proximité de Saint-Hyacinthe. Il y a une dizaine de jours, la SPCA a dénoncé cet élevage où des cas de maltraitance ont été observés. Les renards qui y vivent souffrent de divers maux, dont la déshydratation, des fractures aux orteils et aux dents, des saignements internes, des problèmes neurologiques, etc. La SPCA et d'autres organismes de protection animale étaient prêts à saisir les animaux et avaient déjà pris des mesures pour les diriger vers des sanctuaires, mais le gouvernement du Québec en a décidé autrement, préférant laisser les renards et les visons dans cet élevage pour lui laisser la chance de se conformer aux exigences... Difficile de croire qu'une entreprise qui a laissé des animaux vivre dans de telles conditions puisse avoir à cœur le bien-être des animaux. C'est pourquoi nous demandons au gouvernement d'intervenir.

   
 Défence (sic) de passer
   
  
  
   Georges Laraque faisait partie des manifestants
  
   
  
Alex Tyrrell, chef du Parti vert du Québec (à droite)  
   
  
   
    
   
   
   

Que pouvez-vous faire?
Signez la pétition.
Envoyez un message à notre gouvernement.
Venez manifester à Montréal le 28 août et à Québec le 30 août.
Ne portez pas de fourrure.

vendredi 22 août 2014

Rio de Janeiro : Marché Feira da Glória

Rendons-nous cette semaine au marché Feira da Glória, à deux pas de la station de métro Glória, où les Cariocas — surnom des habitants de Rio de Janeiro — font leurs emplettes les dimanches matin. Nous sommes tombées sur ce marché en nous rendant à l'Escadaria Selarón et nous n'avons pas pu faire autrement que d'y flâner une heure.

Citrouille 
Fruits de la passion
 Tomates 
   
Melon d'eau
Graines de sésame, épices, piments en vrac
Nous avons goûté à l'atemoia. Incroyable. Avez-vous déjà vu ce fruit à Montréal?
Des légumes verts pour tous les goûts
Du piquant
Ananas
  
  Ignames
Agrumes
   
   

***

Restons dans le coin et examinons un peu les quartiers Glória, Lapa et Centro.

  
  
  
   
Les arches de Lapa

L'Escadaria Selarón est un incontournable du quartier. L'artiste Jorge Selarón a décidé de poser des carreaux de faïence colorés provenant des quatre coins du globe sur un escalier de plus de 200 marches. C'est magnifique!

   
   
  
  


La semaine prochaine, on sort de Rio!