mercredi 22 juin 2016

Pâte à la sauce Alfredo à la courge butternut

Concours!

Êtes-vous abonnés à la page Facebook de Vegan à Montréal? Si oui, vous savez déjà que vous pourrez déguster la poutine végane « poul*t-bac*n » de 57Cals pendant la longue fin de semaine dans le cadre du Grand PoutineFest de Montréal. Si non, je vous invite à visiter la page pour savoir comment courir la chance de gagner une carte-cadeau échangeable dans cet extraordinaire restaurant lavalois. Mais surtout, ne ratez pas la poutine!

***

Je vous présente les pâtes à la sauce Alfredo à la courge butternut des Secrets véganes d'Isa.

Premier soir : beaucoup de sauce

Cette recette est excellente et fait plusieurs portions. Mais même si j'en mangeais toujours avec appétit, ces pâtes ne sont pas incontournables. C'est très bon, mais rien d'excitant.

Avec des betteraves jaunes marinées préparées par ma mère

Si vous la faites quand même, sachez que les noix sont essentielles et permettent d'éviter d'avoir affaire à un plat fade. Les pacanes étaient parfaites.

Avec des tranches de baguettes et le cheddar d'Antidote, une tomate des Fermes Lufa et des brocolis vapeur

Les pâtes ont vite fait d'absorber la sauce. Chaque fois que je réchauffais les restes, j'ajoutais une bonne quantité de lait de soya non sucré afin que le tout redevienne crémeux.

Avec du persil

*Dans Isa Does It, la recette a pour titre Roasted Butternut Alfredo.

samedi 18 juin 2016

Retour sur la marche pour la Fermeture des Abattoirs

 

C'était aujourd'hui la marche pour la Fermeture des Abattoirs.

 

Les participants avaient rendez-vous au carré Saint-Louis en début d'après-midi.

 

Avant le départ de la marche, nous avons pu entendre des orateurs tels que Martin Gibert, l'auteur de Voir son steak comme un animal mort.

 

C'était la première fois que je participais à l'édition montréalaise de cette marche, qui a lieu un peu partout dans le monde.

 

J'ai vraiment été surprise par le grand nombre de participants.


 

J'ai bien l'intention d'y participer de nouveau en 2017.

 

Après, j'ai mangé et bu à la Panthère Verte.

 

Et j'ai vu un beau char.


 

Avez-vous participé à la marche?



Aussi, je suis maintenant sur Instagram.

video

jeudi 9 juin 2016

Farro, épinards et pois chiches grillés à l'ail

Avant que le printemps nous quitte, je me suis forcée à cuisiner une salade printanière de Salad Samurai. Je cherchais une salade nourrissante pouvant être préparée à l'avance puisque la salade formerait une bonne part de mon repas au jardin communautaire.

J'ai fait la salade de farro, épinards et pois chiches grillés à l'ail (Seared Garlic Chickpeas, Spinah and Farro). J'ai doublé la recette, mais je n'aurais pas dû; j'en avais des tonnes et je ne pouvais pas tout apporter au jardin. Heureusement, ma mère en a voulu quelques portions et il m'en est resté pour environ 3 ou 4 repas par la suite. Disons que les 2 ou 3 portions décrites par Terry sont très généreuses.


J'ai enfin pu finir ma bouteille de vinaigre de xérès, le vinaigre que j'utilise le moins souvent. J'ai pris des épinards normaux au lieu des bébés épinards, et entre des pignons et des amandes, j'ai choisi ces dernières.

Normalement, on doit servir la salade alors que les pois chiches sont encore chauds, mais si vous ne le faites pas, ce sera tout aussi bon. Cette salade m'a beaucoup plu, et chaque bouchée est pleine de saveur, que ce soit en raison des épinards, des raisins secs, des câpres, des olives ou de la vinaigrette. Qui plus est, la texture plutôt dure du farro passe inaperçue ici, intégrée à tous ces autres aliments. J'aurais dû prendre de meilleures olives, mais je tenais à utiliser celles que j'avais sous la main.

Note : 8/10


Petite part de salade avec une bisque aux asperges et des pâtes au beurre de fleur d'ail (que j'ai sorti du congélateur juste avant que ce ne soit le temps de récolter mes fleurs d'ail... l'an prochain, j'essaierai de moins tarder).

lundi 6 juin 2016

La Panisse Le Minot

Laissez-moi vous présenter la panisse des établissements Le Minot.

    

Mais qu'est-ce donc que la panisse? Je n'en avais pas la moindre idée jusqu'à ce que Nicolas Grasseschi, fondateur des établissements Le Minot, communique avec moi pour me la faire découvrir.

 

Voici comment il décrit ce mets :
« Les panisses font partie de la tradition marseillaise. Cette vieille recette artisanale est servie sous forme de frites de pois chiche dans des cornets. On les déguste souvent au soleil avec un pastis bien frais ou un verre de rosé, mais elles accompagnent aussi bien de nombreux plats. La production se fait à Montréal avec des ingrédients biologiques. C'est une spécialité du sud de la France à découvrir! »

Je suis un peu gaga devant les nouveaux produits végétaliens, alors il va sans dire que j'avais très hâte d'y goûter.

La première fois, j'ai simplement coupé la panisse en forme de frites et comme j'ai une alimentation très traditionnelle, j'ai fait trempette dans du ketchup et de la mayo végétale.

 Avec une boisson gazeuse à l'érable que je n'ai pas pu finir et une méga salade avec des pois chiches et des soy curls

Il m'a fallu quelques bouchées pour m'habituer. Ça ne goûtait pas les patates frites, et la présence de mayo et de ketchup mélangeait mes papilles. Une fois que j'ai su à quoi m'attendre, j'ai vraiment aimé le goût et la texture particulière de la panisse. C'est très agréable à manger et ça change de la routine.

Étagés

La fois suivante, je l'ai fait frire en rondelles. Sur un lit de laitue, de mâche et d'oseille, j'ai empilé des rondelles de panisse, des tranches de tomates, du tofu fumé sauté avec de l'oignon, des têtes de violon et de la crème de cajou. C'était si extraordinaire que j'en ai refait le lendemain.

  

Autre repas : panisse bien dorée, tzatziki, salsa, bâtonnets de tempeh et têtes de violon. J'ai fait frire des tranches d'aubergine en même temps que la panisse.

Infusion d'hibiscus, frites de panisse et d'aubergine, tzatziki, carottes et salade de pâtes aux tomates et aux têtes de violon

Les plats qui contiennent de la farine de pois chiches laissent parfois un goût désagréable en bouche. J'avais donc quelques craintes par rapport à la panisse. Mais je vous rassure : ce n'est absolument pas le cas. C'est tout simplement bon. Par ailleurs, Nicolas fait moudre ses pois chiches par une entreprise qui utilise un tamis fait sur mesure pour lui. Rien n'est laissé au hasard.

  

J'ai vite pris goût à la panisse. J'en ai même préparé en fin de soirée pour grignoter en regardant un film. Maintenant, il ne me reste plus qu'à attendre un mois environ pour en trouver en magasin. Il est certain que j'en achèterai régulièrement.

Si vous souhaitez essayer des cornets de panisse ou acheter des boudins pour en préparer à la maison, Le Minot sera présent à plusieurs événements cet été :

  • Marché des Possibles (avec POP Montréal) dans le Mile-End (coin Bernard et Saint-Dominique) tous les vendredis et samedis de 17 h à 23 h, du 17 juin au 10 juillet. 
  • Bouffons Montréal (avec le festival Juste pour rire) de 12 h à 23 h (rue Sainte-Catherine et Îlot Clark), du 16 au 31 juillet.
  • Mondial de pétanque Ricard, toute la journée du 5 au 7 août.

Connaissiez-vous la panisse?

jeudi 2 juin 2016

Farce au pain de maïs végane (« cornbread dressing »)

À la fin de l'automne dernier, j'étais confrontée à une surabondance de légumes du jardin. Pour remédier au problème, j'ai entre autres refait la crème de céleri de Cookin' Crunk. Cette crème est savoureuse, mais lorsque je l'ai préparée, j'étais expéditive et j'ai haché très grossièrement les branches de céleri. Comme mon mélangeur n'est pas efficace et que j'avais botché, ma crème était trop fibreuse pour que je l'apprécie pleinement. J'en ai congelé plusieurs portions en vue de faire la farce au pain de maïs (Mama's Vegan Cornbread Dressin') du même livre.

Je lis le blogue de Bianca (l'auteure de Cookin' Crunk) depuis très longtemps. Elle habite dans le Sud des États-Unis et elle propose dans son livre des mets de son coin de pays en version végétale. Chaque année, elle montre sur son blogue les plats qu'elle mange à la Thanksgiving, une fête qu'elle célèbre avec beaucoup plus de fanfare que nous. Ça fait donc des années que je vois le « cornbread dressing » qu'elle mange dans sa famille. Malgré tout, ce plat demeurait entouré de mystère pour moi; tout ce que je pouvais dire, c'est que Bianca en raffolait.

   

Grâce à son livre, j'ai pu recréer le fameux « cornbread dressing » dans mon appartement de Montréal. J'ai suivi les directives en allant de surprise en surprise, car je ne savais pas trop en quoi consistait ce plat, ni comment on le préparait.

On fait cuire des pains de maïs
On les émiette
On recouvre d'oignons, d'assaisonnements, de bouillon et de crème de céleri et on enfourne.

Après avoir mangé une part de « cornbread dressing », j'ai fait quelques recherches sur Internet. Grosso modo, on pourrait dire que le « cornbread dressing » est de la farce à base de pain de maïs. Et c'est une farce qu'on ne cuit pas dans les entrailles d'un pauvre oiseau.

Je n'ai personnellement jamais été amatrice de farce, encore moins de dinde, mais j'ai tout de suite aimé cette farce au pain de maïs. Ça goûte le pain de maïs et c'est fondant en bouche. C'est un peu sucré, il y a quelques morceaux d'oignons, des parfums de céleri et une délicieuse texture.

La recette remplit tout un plat à lasagne et est parfaite pour recevoir la parenté. Mais si vous êtes seuls à en manger, faites comme moi et congelez quelques portions.

Déjeuner

Farce au pain de maïs et lichette de mayo, pita et tartinade Sojami à l'ail et aux fines herbes, salade caprese (mozzarella fraîche maison, tomate, poivre, sel, huile d'olive et laitue).

Autre déjeuner

Farce au pain de maïs avec mayo, fraises et café. Et une des meilleures lectures de l'année.

    

Farce au pain de maïs avec ketchup et mayo, frittata au chou vert frisé et au pissenlit, orange et pain grillé et beurré.

   

Avec un sauté de champignons et de légumes verts.

   

Avec des patates pilées et un sauté de tofu aux légumes.

 

Avec de la sauce piquante et de la mayo, et une petite salade garnie de graines de chanvre et de levure alimentaire.

 

Avec une salade garnie entre autres de pois chiches, et un morceau de Daiya au cheddar.

 

Avec une rôtie, une salade et un roman policier cubain.

mardi 31 mai 2016

Burger Végan

J'ai eu vent de l'existence d'un nouveau service de livraison végétalien il y a quelques semaines. Il me tardait de l'essayer, mais comme j'avais toujours des aliments à apprêter, des choses à faire à l'extérieur ou des plats déjà préparés à manger, je reportais. Il faut dire aussi que j'ai grandi dans un patelin sans service de livraison et qu'il n'est pas du tout naturel pour moi de commander de la bouffe chez moi. J'en avais presque pris l'habitude avec le défunt Vélo Burrito.



Mais un grand branle-bas de combat pointait à l'horizon dans mon appartement... C'était l'occasion tout indiquée pour essayer Burger végane. De la bouffe toute faite qui arrive chez moi, pas de vaisselle, et tout le temps du monde (lire quelques heures) pour déplacer des trucs, faire du ménage, réorganiser, jeter, jeter, et jeter, recycler, recycler et recycler (et acheter des sacs pour jeter et recycler).

J'ai opté pour le burger au portobello, qu'on décrit comme suit : « Assaisonné au paprika fumé et grillé à la commande, le champignon portobello donne à ce burger un goût caractéristique de terroir. Il est servi sur pain kamut avec laitue, pousses, tomate, oignon rouge, cornichon à l’aneth, courgettes grillées et notre mayo végane chipotle. »

Le Sensationnel Burger Portobello (8,95 $)

J'ai choisi ce burger parce que j'adore les burgers au portobello et que je ne peux plus me rassasier chez Aux Vivres, qui n'en offre plus au menu. Le burger était savoureux sur toute la ligne. Je n'ai absolument aucun bémol.

Mon colocataire a choisi le Fantastique Burger au Tempeh, qu'on décrit comme suit : « Servi avec notre propre sauce bbq, ce burger regorge de tempeh et a un goût et une texture qui raviront tant les amateurs de viande que les végans et végétariens! Il est servi sur un pain au kamut avec laitue, pousses, tomate, oignon rouge et … notre délicieuse sauce bbq! »

Le Fantastique Burger au Tempeh

Il n'a eu aucun reproche à faire à ce burger qu'il a dégusté en répétant qu'on pourrait duper un végéphobe. J'ai volé un bout de boulette et j'ai adoré. J'ai été surprise par la taille très généreuse du morceau de tempeh.

Milkshake et burger 

J'étais vraiment enthousiaste à l'idée de commander un milkshake végétalien. J'avais en tête le milkshake (14e photo ou avant-avant-dernière) de mon restaurant préféré à vie, le défunt Foodswings. Nous avons choisi le milkshake au chocolat (avec cacao et lait d'amande) et le mocha (avec café espresso, banane, cacao et lait d'amande). Les milkshakes coûtent 7,95 $ chacun, mais en combo avec un burger, le tout revient à 15,50 $. Nous avons tous les deux beaucoup aimé les milkshakes. Ils étaient remplis de saveur et suffisamment sucrés. Les deux goûtaient cependant la banane et nous avons été incapables de déterminer lequel était le mocha et lequel était au chocolat. Je tiens toutefois à préciser qu'un rhume m'empêchait de sentir et donc aussi de bien goûter. Enfin, ces milkshakes me rappellent plutôt les smoothies que je fais chez moi avec des bananes, du cacao et du lait végétal, et non pas un bon vieux milkshake avec de la crème glacée. Le bon côté, c'est que les milkshakes de Burger Végan (c'est le Café Nutrimania qui est derrière tout ça) sont bien meilleurs pour la santé, vous pouvez en abuser!

J'ai récidivé une semaine plus tard.

Burger à la betterave

J'ai donné une chance au burger à la betterave. Il était très bon, mais il lui manque quelque chose pour être aussi délicieux que celui au portobello et celui au tempeh.

 

J'ai aussi commandé un milkshake au piña colada... qui goûtait pas mal juste le smoothie à la banane. S'il est envisageable que je commande de nouveau des milkshakes au chocolat ou au moka, ce ne sera pas le cas pour celui au piña colada. J'enlèverais les bananes, je mettrais plus d'ananas et de lait de coco. Y avoir pensé sur le coup, j'aurais ajouté du rhum cubain!

J'ai aussi essayé la salade César : « La version végane d’un plat classique, avec assaisonnement crémeux, croutons de pois chiches et notre "faux" parmesan. » C'était fantastique! La verdure était tendre et fraîche, la vinaigrette onctueuse débordait de saveur et les croûtons de pois chiches étaient vraiment bons, quoiqu'un peu trop durs. Cette salade est une valeur sûre.

Avez-vous déjà commandé chez Burger Végan?

mardi 24 mai 2016

Gâteau moka à la cannelle

Je venais tout juste de terminer un gâteau préparé avec l'excellent mélange à gâteau vanille et noisettes de Rose Madeleine. C'était la première fois que je préparais un gâteau avec un mélange... mais comme j'adore cuisiner, je me suis dit qu'il me fallait un glaçage, que je ne pouvais pas me contenter de quelque chose de simple.

 

Mais comme j'ai fait trop de glaçage pour le gâteau, il a fallu que je trouve quoi en faire une fois que le gâteau fut englouti. J'ai donc essayé mon premier gâteau des Pâtisseries de Rose Madeleine!

Le gâteau moka à la cannelle contient entre autres du café et du sucre d'érable.

J'ai omis de passer tous les ingrédients à la mixette et c'est peut-être la raison pour laquelle le gâteau ne m'a pas particulièrement plu. C'était bien sûr bon, mais j'avais plutôt l'impression que ça goûtait les galettes à la mélasse. Il faut dire que mon gâteau était beaucoup plus foncé que sur la photo du livre (pourquoi?) et que sa teinte a pu influencer mes papilles et mon odorat enrhumé et incompétent.

 

Je suis heureuse de vous dire que mon colocataire a pris une part de gâteau et lorsque je lui ai demandé mon avis, il m'a dit que c'était vraiment bon et que j'étais dans les patates (ou dans le mucus) avec mon histoire de mélasse.

 

Avez-vous essayé cette recette des Pâtisseries de Rose Madeleine? Quel dessert de ce livre me conseillez-vous la prochaine fois?