dimanche 16 octobre 2011

Soupe aux bolets et au riz sauvage

VeganMofo : Semaine consacrée aux aliments négligés (jour 7)

Je termine la semaine avec un aliment que j'aime beaucoup, mais cuisine rarement : le riz sauvage. Je le cuisine peu parce qu'il coûte cher, mais aussi parce que je vois rarement des recettes pour lesquelles il faut du riz sauvage.

D'après ce que j'ai lu sur Passeport Santé : « Le riz sauvage a une origine botanique différente de celle des autres types de riz. En effet, ce n’est pas exactement une variété de riz, mais plutôt la graine d’une plante graminée aquatique. » (source) Il est également plus riche en protéines que le riz ordinaire et constitue une bonne source de fibres alimentaires.

J'ai déjà mangé du riz sauvage en accompagnement, dans la farce d'un rôti de seitan et en salade – celle de Fontaine Santé est excellente –, mais jamais en soupe.

J'ai donc tenté le coup avec la soupe aux bolets et au riz sauvage (Porcini-Wild Rice Soup) de Veganomicon. Et j'ai été déçue, d'autant plus que j'ai dû dépenser une petite fortune pour acheter des bolets séchés et du riz sauvage. 
On commence par faire tremper les bolets dans de l'eau chaude. Le tout devient très parfumé et j'avais très hâte de voir ce que ça donnerait dans la soupe. On fait ensuite revenir dans l'huile des oignons, de l'ail, des champignons café – j'ai pris des champignons de Paris –, et des aromates, on ajoute du bouillon de légumes, les bolets – et leur eau de trempage – ainsi que du riz sauvage, puis une carotte râpée en fin de cuisson.

Oui, c'est bien une soupe!

À mon avis, il y avait trop de riz dans la soupe, car il fallait sans cesse ajouter du bouillon pour ne pas avoir une gibelotte, et les aromates étaient vraiment insuffisants. La soupe était très fade, et je lui donnerais un 2 sur 5. Malheureusement, les soupes de Veganomicon remplissent toujours un gros chaudron, alors il a fallu rectifier le tir pour ne pas manger quelque chose de terriblement ennuyant pendant des jours. J'ai donc ajouté du Braggs, du bouillon d'épices et un peu d'huile. C'était plus intéressant à manger ainsi, mais pas inoubliable.

Bol de soupe avec ajout de bouillon
Avez-vous des idées pour cuisiner le reste de mes bolets séchés et mon riz sauvage?

4 commentaires:

  1. C'est vraiment dommage pour ta recette, ca cette soupe semblait pourant si bonne avec ces ingrédients. C'est choquant quand on fait une recette et que les proportions ne sont pas bien calculées par l'auteur.
    Pour ton riz sauvage, tu peux en faire une salade. Il y aussi le plat de riz brun, sauvage, fruits séché & pistache de Joëlle chez Cuisine LaBine qui est vraiment bon. Le voici en lien: http://cuisinelabine.blogspot.com/2008/10/riz-brun-et-sauvage-lentilles-et-fruits.html.
    Pour les bolets séchés, il y aurait aussi d'en faire un potage avec d'autres variétés de champignons. Le bolet parfume merveilleusement bien les potages ou bouillons. Il y a un potage hongrois aux champignons que j'avais trouvé sur le net. Je l'avais véganiser et il était excellent. C'est toujours bon et réconfortant, surtout par les périodes plus froides qu'on a présentement.
    À bientôt,
    Jessica :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour tous ces conseils, Jessica!

    RépondreSupprimer
  3. @ Jessica,

    Est-ce que vous avez un/des endroits à Montréal où acheter du riz sauvage? Je n'en trouve nul part!

    Merci à l'avance.

    RépondreSupprimer
  4. @ Normand

    Il me semble qu'il y a du riz sauvage un peu partout à Montréal. Tu peux vérifier dans des magasins d'alimentation naturelle comme Rachelle-Béry, ou encore dans la section bio des supermarchés. Tu es dans quel coin?

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser des commentaires!