dimanche 7 septembre 2014

Feijoada aux portobellos

J'ai sauté la lettre E. Voici la lettre F comme dans feiojada, même si ce terme n'est pas français...

Dans Viva Vegan, Terry Hope Romero propose des plats typiques des quatre coins de l'Amérique latine. Je peux ainsi me replonger dans mes voyages, rêver à de futurs périples ou goûter à des plats qui m'étaient interdits lorsque j'étais à l'étranger, car je vois mal comment je pourrais avoir envie de manger un plat typique qui contient des morceaux d'animaux.

  

La feijoada est en quelque sorte le plat national du Brésil. C'est un ragoût à base de haricots noirs qu'on trouve un peu partout, dans les petits restos comme dans les nombreux buffets. Le hic, c'est qu'il contient traditionnellement des cochons et des vaches. La plupart du temps, je ne pouvais donc pas en manger au Brésil, mais les rares fois où c'était végétalien, j'en mangeais de bonnes quantités parce que c'était délicieux, mais aussi parce que j'avais besoin de faire le plein de protéines!

La feijoada aux portobellos (Portobello Feijoada) de Viva Vegan n'a rien à envier à l'originale, bien au contraire. Les haricots noirs, les lanières de champignons portobellos et les gros morceaux de protéines végétales texturisées — c'est rare qu'on en demande dans les recettes de nos jours — sont parfaits dans le ragoût et apportent chacun une texture et un goût particulier.

Un champignon qui colle une TVP

Modifications. J'ai utilisé du bouillon de légumes (et non pas du vin), j'ai divisé la quantité d'ail en deux pour mon copain et j'ai remplacé les piments rouges broyés par un soupçon de cayenne.

Terry demande de faire cuire les haricots dans 5 tasses d'eau, mais c'était insuffisant pour moi, même en couvrant le chaudron. Après un peu moins de deux heures de cuisson, mes haricots étaient amplement cuits. Ils étaient déjà un peu en bouillie, en purée, alors je n'ai pas eu besoin de mettre deux tasses de haricots et de bouillon (quel bouillon?) au mélangeur tel qu'indiqué au point 3 de la recette. Par ailleurs, j'aimerais essayer la feijoada en mettant moins d'huile pour que ce soit plus santé.

J'ai servi avec du riz à l'oignon blanc et au navet japonais (pas l'idée du siècle pour donner de la couleur à son riz!), le chou vert frisé brésilien déchiqueté et braisé de Viva Vegan et quelques tranches d'une tomate noire de Crimée

Verdict. Cette feijoada est spectaculaire et encore meilleure le jour suivant. Tout est absolument succulent, tant les champignons que le bouillon ou les oignons (il y en a une livre). Le lendemain matin, je vous le jure, pendant que mon pain se faisait dorer la couenne au grille-pain, j'ai pris une grosse cuillérée de ragoût au frigo. Et c'était phénoménal. Vous l'aurez compris : la feijoada aux portobellos de Viva Vegan est un coup de cœur.

Vous trouverez la recette ici (en anglais).

18 commentaires:

  1. hooo! mon style de plat ça merci, je le met dans mes favoris Pinterest miamm!

    RépondreEffacer
  2. Oh oui ça me semble hyper goûteux. À faire en grande quantité! ;-)

    RépondreEffacer
  3. j'aime comment tu dit ''contient des cochons et des vaches''! lolll
    c'est très clair!

    j'en ai tu mangé des beans dans ma jeunesse! :D
    Tellement que, chaque fois que j'entends ''haricots'', j'ai l'impression que la personne ne dit pas le mot bien, pour moi c'est du feijao :)

    Je vais rajouter ton plat à ma liste de recettes sur pinterest (:

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Avoue que ça coupe l'appétit! Aujourd'hui, je feuilletais un vieux livre de cuisine végétarienne, et un des titres était "la viande sans os : le tofu".

      Aimais-tu le feijao ou tu en avais marre d'en manger? Au Brésil, on m'a proposé du feijao une fois, sur le bord de l'océan, dans un resto traditionnel, et c'était tellement bon!!!

      Est-ce qu'on mange aussi de la feijoada au Portugal?

      Effacer
  4. Oh lala!
    La magie des mets qui sont encore meilleur le lendemain. Ou même très bons froids :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ou comme déjeuner. C'est la perfection.

      Effacer
  5. Rho la la j'adore ce genre de ragoûts potée. Et je suis d'accord ! Rien de meilleur que de piocher dedans le lendemain quand c'est froid et que les saveurs ont eu le temps de faire connaissance :). La couleur du plat donne même l'effet carné !
    Je pioche toujours dans le mujadarra froid ( si je n'ai pas tout dévoré la veille haha ) et bon sang que c'est bon !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Tu parles tellement bien de la bouffe, Justine, c'est fou. On a juste envie de plonger dans ton univers de saveurs et de parfums.

      Effacer
    2. J'aime tellement la convivialité que dégage les repas, et la nourriture est un des principal moyen de communication, de s'exprimer émotionnellement. ..c'est un peu le langage universel. . et cette petite remarque me va droit au coeur ! Je te remercie :)

      Effacer
  6. Bon, je sais maintenant quelle recette essayer dans Viva Vegan. Et ce kale a l'air tout aussi succulent.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui oui! As-tu essayer des recettes à date? À part les refried beans que tu avais apportées l'autre jour.

      Effacer
    2. Non, pas encore! Mais quand le MoFo sera terminé, j'aimerais bien essayer plusieurs recettes de Terry d'un coup... Je viens d'acheter Salad Samurai!!!

      Effacer
    3. Oui, j'ai vu ça sur ton compte Instagram. J'ai hâte de mettre la main dessus aussi!

      Effacer
  7. Le voyage par les livres, ça me convient parfaitement...

    J'aime que tu me fasses découvrir des plats du monde.

    RépondreEffacer
  8. Ohhh miammm !!! Comme ce plat semble hyper savoureux. Hop directement dans mon Pinterest :) Tes photos avec les kale et tomates donnent tellement envie. Je mangerais l'écran...hi hi !!! En fait, j'n'ai jamais mangé ce plat typiquement brésilien...du moins je ne crois pas.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je suis certaine que ça va te plaire, Jessica!

      Effacer

Merci de me laisser des commentaires!