vendredi 5 septembre 2014

Brésil : Déjeuner à l'hôtel

J'interromps ma thématique du Mois Végane pour faire place à une chronique des Vendredis au Brésil.

Au Brésil, la plupart des chambres d'hôtel du pays incluent le déjeuner. C'est sans doute une bonne affaire pour ceux qui mangent des animaux, mais comme je n'en mange plus, je ne sautais pas de joie à l'idée de déjeuner gratuitement. En tant que végétalienne, il y avait peu de choses pour moi : aucun lait végétal, aucune bonne source de protéines, aucun beurre de noix, etc. Cela dit, je trouvais toujours quelque chose pour me remplir la panse, même si ce n'était pas l'idéal. Voici un échantillon de mes déjeuners.

Rio do Janeiro

  Une pièce commune de l'auberge

C'est à l'auberge de jeunesse El Misti Botafogo que j'ai le plus souvent mangé mon premier repas de la journée en sol brésilien; hélas, c'est aussi là que le déjeuner était le moins intéressant.

  

Ici, des granolas et du jus d'orange artificiel pour me faire un semblant de bol de céréales. J'espère qu'il n'y avait pas de miel dans les granolas.

  

Ce matin-là, petit pain mou (il ne restait plus de confiture), melon d'eau (il restait quelques morceaux de fruits) et café noir. Je devais faire taire la petite voix qui se demandait si les autres voyageurs utilisaient la pince à fromage ou la pince à charcuterie pour mettre des fruits dans leur assiette.

Après quelques jours avec des déjeuners semblables, je suis allée au centre commercial près de l'auberge et j'ai réussi à mettre la main sur un pain intégral aux grains germés que j'ai gardé au réfrigérateur sans me faire voler (c'était au même endroit que le fameux sandwich). C'était comme du bonbon pour moi tellement ça faisait du bien. Je l'ai économisé!

Le dernier matin à cette auberge était toutefois excellent. Le cuisinier avait préparé des boules à la pizza, un peu comme des trous de beigne, mais avec des épices à pizza. C'était végétalien. Les boules étaient si bonnes que ça me donne presque envie de lui pardonner les autres déjeuners.

Bonito, Mato Grosso do Sul
Bonito Hostel (membre de Hostelling International)

  

J'ai beaucoup aimé cette auberge de jeunesse qui, à elle seule, avait plus de charme que le reste de la ville de Bonito. Il y avait même une piscine, que j'ai beaucoup appréciée pour me rafraîchir dans cette petite bourgade où on fond à tout moment du jour et de la nuit. Le hic : il fallait marcher 30 minutes à bon pas pour arriver au centre de la ville où se trouvaient les restaurants.

  

Fruits, café noir, confiture de goyave et tout au fond, la fin du bon pain intégral aux grains germés que j'ai trimbalé depuis Rio. Il était bon jusqu'à la dernière miette.

   

Un autre matin. Des fruits, du jus, un café et un petit pain. Le pain était de meilleure qualité qu'à Rio, mais je lui trouvais un goût spécial. Il était peut-être cuit ailleurs que dans un four électrique, car il avait un goût fumé qui inquiétait mes papilles et ma conscience.

Lençois, Bahia
Hostel Chapada (membre de Hostelling International)


Cuisine et aire de détente pour les voyageurs

Les auberges de jeunesse membres de Hostelling International ont une excellente réputation, non sans raison. C'est ici que je vous recommande de séjourner si vous allez à Lençois dans l'État de Bahia. Il n'y a pas de piscine, ni même de climatisation, mais il y a une belle cour intérieure, plusieurs pièces de détente, une cuisine. de l'eau filtrée, etc.

  

Les déjeuners étaient pas mal. Il y avait des plantains frits!!! Sinon, un autre sempiternel petit pain, des fruits frais. Mais ce n'est pas tout!

  

Il y avait des graines de lin (si si) et des flocons d'avoine que les gens pouvaient ajouter à du yaourt de vache. Je me suis donc fait un bol de flocons d'avoine avec une pelletée de graines de lin. Faute de lait végétal, j'ai versé du jus frais maison (sacrilège) pour le manger.

Le lendemain, avec du jus qui a presque la couleur du lait. 



Un autre matin semblable. Je n'ai jamais mangé autant de petits pains du genre pour le déjeuner et j'espère ne plus avoir à le faire. Je mettais toujours une tonne de confiture pour en venir à bout.

Boipeba, Bahia

  

L'établissement le plus chic et le plus cher (mais pas tant que ça) de notre séjour, à cent mètres de la plage. Nous avions plusieurs tables privées à l'extérieur, même un lit. Hélas, l'humidité de l'air et du couvre-lit le rendait peu invitant, sans compter les moustiques. 

  

L'endroit est si chic qu'on nous demande ce qu'on veut pour le déjeuner et qu'on nous l'apporte sur notre terrasse. Le sympathique propriétaire était au courant de mon mode de vie, mais pas de tofu sur l'île, alors on s'en passe. J'y ai quand même très bien déjeuné avec du pain brun maison et de la confiture maison, des plantains frits, des fruits frais, du café noir et un jus de graviola fait maison.

   

J'ai eu droit à un déjeuner semblable le lendemain. Les différences : du jus d'acerola fait maison, de la cannelle sur les plantains (miam) et de la confiture maison aux bananes.


Salvador da Bahia
Hostel Galeria 13

Grande chambre. Nous étions deux.

Une autre auberge que je vous recommande. Elle est située à deux pas du Pelourinho, il y a une piscine, des capirinhas gratuits en début de soirée, mais surtout, deux adorables toutous y vivent.

  

Un déjeuner qui ne m'inspirait pas tant sauf pour le jus frais de goyave-mangue. Mais lorsque ma mère m'a suggéré de mettre les tranches de tomates dans les fameux petits pains pour en faire des sandwichs, j'ai été totalement satisfaite. 

25 commentaires:

  1. Au moins, les fruits ont l'air bons! Dommage de devoir se contenter de peu

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui. Au moins, en Amérique centrale, j'avais du riz et des bines pour déjeuner.

      L'avantage de se priver le matin, c'est que quand on trouve des surprises (du pain brun, des graines de lin, de l'avoine, des plantains), on l'apprécie énormément.

      Effacer
  2. Pauvre pauvre toi!

    Je t'imagine trimbaler ton pain un peu partout. Bon, ça m'accroche un sourire, mais c'est parce que c'est du passé.
    Et ta manière de ne pas aimer la ville de Bonito!

    Tout de même, tu t'en es bien tirée, mais c'est vrai qu'en Amérique Centrale c'est plus facile: je me souviens que lorsque je suis allée au Costa Rica (jadis, il était une fois où je n'étais pas encore végétalienne) j'adorais manger du riz et des haricots. Quel festin!

    Et la papayer? Elle est meilleure qu'ici?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Mon pain a eu la vie dure dans mon sac à dos... mais je n'ai peut-être jamais aimé un pain d'amour si longtemps, car je devais l'économiser.

      Le pire avec Bonito, c'est que les sites naturels des environs sont époustouflants, j'ai vu des trucs incroyables. Mais cette nature ne paraît pas en ville, sauf dans les affiches des agences de tourisme.

      Ouais, au Costa Rica, tu peux manger du arroz con frijoles matin, midi et soir. C'est toujours excellent!

      La papaye était excellente. Meilleure que dans tous les autres pays chauds que j'ai visités.

      Effacer
  3. Ah.... Les fameux petits pains blancs..... Les brésiliens les adorent !!! Je les trouvent sans goût et sans intérêt. Mais, pour ma belle-soeur brésilienne (et tous les brésiliens) ils sont le summum de leur déjeuner. Ils les nomment "les pains français". Lorsqu'elle revient au Québec, c'est l'un des aliments dont elle s'ennuie.... Je comprends vraiment pas cet engouement.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Contente de voir que je ne suis pas la seule à être de cet avis! Je ne me suis pas ennuyée de ces pains une seule seconde à mon retour! J'étais épatée de voir tous les bolos (les gâteaux) qu'on sert au déjeuner. Il me semble que j'aurais mal au coeur de manger ça en me levant. Sais-tu si les bolos font partie du déjeuner typique ordinaire des Brésiliens?

      Effacer
  4. Réponses
    1. Ben, ça fait la job, faute de lait. Tu n'as jamais mangé de céréales avec du jus d'orange, genre quand tu étais petite et que tes parents avaient oublié d'acheter du lait?

      Effacer
  5. Ce sandwich aux tomates a quand même l'air vraiment bon:)

    Sinon, c'est vraiment dommage pour le reste! Je te comprends tellement de paniquer un peu quand il y a un goût du fumée là où il n'y en a normalement pas.

    Et ce lit me faisait rêver jusqu'à ce que tu parles de l'humidité et des moustiques. Ha!

    C'était bien, le granola au jus?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, c'était bon ce sandwich, et même s'il n'y avait ni beurre ni mayo, le jus des tomates rendait le tout pas trop sec.

      Je te pose la même question qu'à Lapin qui sautille... Tu n'as jamais mangé de céréales avec du jus d'orange quand tes parents n'avaient plus de lait?

      Est-ce un autre truc bizarre comme mes oignons verts mangés en crudités?

      Effacer
    2. Non... Jamais mangé de céréales avec du jus. Mais parfois avec du lait pourri!

      L'oignon vert me fascine un peu, par contre. Un jour (je ne sais pas quand), j'essaierai.

      Effacer
    3. Ish, du lait pourri! Mieux vaut du jus.

      Effacer
  6. Ouf, tes bols de céréales au jus ne me tentent pas du tout! Et manger du pain, etc. sans liste d'ingrédients, ça me rend toujours un peu nerveuse.

    Moi non plus je ne suis pas enchantée des déjeuners inclus des hôtels. Il faudrait l'option sans déjeuner pour dépenser moins.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Décidément, mes céréales au jus semblent frapper l'imaginaire! As-tu déjà mangé tes céréales avec du jus quand tu étais à court de lait?

      Pour le pain, sauf si c'est moi qui l'achète, j'ai abdiqué. Je le mange tout simplement. À moins bien sûr que ce soit un pain excentrique avec du fromage ou du bacon, ouache.

      Effacer
    2. Non, je les ai déjà mangées sèches par contre... mais ça ne passe pas bien la gorge...

      Effacer
    3. Ça prend plus de temps à manger sec!

      Effacer
  7. Comme je te comprends ! Voyager en tant que vegan, c'est faire preuve de débrouilles et d'imagination pour ne pas crever de faim. J'emporte toujours des petits trucs avec moi au cas où... je me méfie souvent du pain car j'ai peur d'y trouver du lait.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Qu'est-ce que tu apportes avec toi?

      Pour la première fois, j'ai apporté un sachet de levure alimentaire/levure maltée. Je ne l'ai pas regretté.

      Effacer
    2. J'apporte des petites cracottes, des barres de céréales, du chocolat, des fruits secs... ça sert toujours (surtout quand on est au fin fond de Madagascar...)

      Effacer
    3. Hihihi, c'est quoi, des cracottes?

      J'ai pensé carottes, mais je pense pas que les douaniers et les bagages aiment ça. Ensuite, je me suis dit que ça devait faire "crac" sous la dent... alors des craquelins/biscottes/canapés? Et Google m'apprend que c'est une marque de biscottes.. J'étais pas loin!

      Merci beaucoup pour tes suggestions! À part le chocolat (je peux m'en passer et j'aurais peur qu'il fonde), je pense que je vais apporter tout ça lors de mon prochain voyage en terre "hostile".

      Effacer
  8. Ma pauvre ! tes cereales au jus( j'ai déja essayé et c'est franchement pas fameux du tout !) me donnent la nausée rien qu'en y repensant ^^
    cela me fait penser aux medicaments qu'on melange avec du jus pour soit disant mieux faire passer...lol
    ah ces petits pains devraient etre interdits ! les latinos en sont dingues ! en Espagne, meme si on pouvait trouver de vraies boulangeries, ces petits pains blancs étaient partout ( ou parfois en version integrale qui n'avait, j'en suis certaine, rien d'integrale lol. à la vue il y avait juste quelques graines en plus)
    au moins tu as pu profiter des bons fruits et des jus :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je suis épatée de voir la réaction suscitée par les céréales au jus, moi qui étais convaincue que cette expérience arrivait fréquemment dans la vie du commun des mortels!

      Si ça te fait penser à des médicaments, ouache. Moi, ce sont les trucs aux bananes et aux cerises qui parfois ont du mal à passer, quand ils me rappellent les sirops aromatisés que je prenais pour soigner des virus quand j'étais petite.

      C'est vrai, il y a des petits pains aussi en Espagne? Flûte... Au Portugal aussi?? Y'a rien de tel qu'une diète de petits pains blancs pour apprécier du pain intégral artisanal comme c'est pas possible dès qu'on en trouve.

      Effacer
  9. Hi hi !! Une autre de plus à être sous le choc devant tes céréales au jus d'oranges...hi hi !!! J'n'y aurai pas pensé, j't'avoue !!! Et bien, on fait avec les moyens du bord, hein ?!

    Hi hi !!! Oui, oui...j'me souviens de ton incident avec ton sandwich volé...?! Grrr...!!! Quelle histoire.

    Ahhhh..ça fait du bien trouver un bon pain intégral. Il vaut soudainement de l'or à nos yeux.

    Ohhh...j'étais toute excitée de voir ton beau lit jusqu'à ce que je lise l'humidité et les moustiques qui l'accompagnaient...hi hi !!!

    Décidément, ces petits pains semblent le déjeuner national du pays...hi hi !!! Ils sont partout. Au moins, les fruits semblaient bien bons. Et des jus de fruits frais maison, alors au moins ça de potable :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je ne cesserai d'être étonnée par les réactions suscitées par mes céréales au jus d'orange. Je pensais que ça arrivait à tout le monde une fois de temps en temps, végane ou pas.

      Effacer

Merci de me laisser des commentaires!