jeudi 7 juin 2012

Paris : Tien Hiang

Cette semaine, c'est au tour de Tien Hiang d'être à la vedette de mes Jeudis à Paris. Ce restaurant m'a tant plu que j'y suis allée non pas une, mais bien deux fois durant mon séjour. On y propose une cuisine asiatique végétarienne, il est possible de commander tous les plats sans oignons et il suffit de préciser à la serveuse lorsqu'on veut que nos plats soient préparés de façon végétalienne. Les plats contiennent normalement du glutamate, mais vous pouvez demander qu'on l'omette. Enfin, on peut aussi y commander des plats à emporter.

Attention : cette succursale est maintenant fermée

Après m'être longuement promenée dans le cimetière du Père-Lachaise, je suis allée au restaurant Tien Hiang de la rue du Chemin-Vert, pas très loin de là. Cette succursale a malheureusement fermé ses portes à la fin de l'hiver dernier pour se concentrer sur son autre restaurant de la rue Bichat, qui est plus grand et qui a été rénové. C'est quand même dommage, car j'avais bien aimé le local de la rue du Chemin-Vert; c'était petit, mais joliment décoré à mon avis.

La carte de Tien Hiang est très épaisse. Le caractère asiatique des plats me rappelle évidemment Chu Chai (qui est encore en « pause hivernale », si on se fie au site Web du restaurant montréalais). Il m'aurait normalement fallu un temps fou pour faire un choix, mais j'ai opté pour la formule menu à 11 euros. Elle comprend une entrée, un plat principal, un accompagnement et un dessert. Avec 3 à 5 options par catégorie, le choix était moins grand, mais tout de même difficile!

Les formules

Potage pékinois

J'ai commencé mon repas avec un potage pékinois. Cette soupe aigre-piquante contient des champignons noirs, des vermicelles de soya, du bambou, du tofu, du « jambon » et de la coriandre. C'était tout à fait délicieux. La soupe était bien piquante et très chaude. Franchement, c'était parfait en tout point et je n'ai rien à redire.

« Porc » au curry

J'ai poursuivi le repas avec le « porc » au curry, qui contenait des poivrons, du bambou, du tofu, des pommes de terre, des champignons de Paris (!), des tomates, des carottes et des morceaux d'ananas. C'était encore une fois irréprochable. Je ne commande jamais de « porc » végétal au restaurant, car je n'ai jamais vraiment aimé le goût de cet animal. Je me demandais bien ce que ça goûterait, mais je ne suis pas réellement parvenue à percevoir une différence avec le « poulet » végétal. Avez-vous déjà mangé du « porc » végétal qui goûtait un tant soit peu le cochon? J'étais bien contente que ça goûte la viiande végétale à laquelle je suis habituée, alors pour moi ce n'est pas un défaut du plat. La sauce au curry était divine. J'en aurais mangé à la cuiller!

Nouilles sautées

Pour l'accompagnement, j'avais le choix entre du riz et des nouilles. Comme le riz me laisse généralement assez indifférente, j'ai vite jeté mon dévolu sur les nouilles sautées. Ces nouilles contiennent des carottes, du bambou, des germes de soya, de la batavia, du tofu et du « jambon ». Je sais que ce n'est qu'un accompagnement, mais ce plat est le seul qui ne m'a pas éblouie cette fois-là. C'était très bon, mais ça goûtait cependant un peu le « charbon » — comprenez-vous ce que je veux dire? Je trouve que ça arrive souvent dans les restaurants chinois. Heureusement, il y avait plusieurs condiments sur la table, alors j'ai ajouté beaucoup de pâte de piments et c'était bien meilleur.

Beignet

J'ai terminé avec un beignet aux fruits. Ce dessert est très courant dans les restaurants asiatiques, et toujours très bon. Inutile de dire que j'étais pleine à craquer à la sortie du restaurant.

Restaurant de la rue Bichat

Quelques jours plus tard, je suis allée au restaurant de la rue Bichat, le seul Tien Hiang qui est maintenant ouvert. Je crois qu'il y a eu des rénovations depuis que j'y suis allée, mais lors de mon passage, j'avais beaucoup plus l'impression d'être dans un restaurant chinois typique (décoration, grandes tables, etc.). C'est certes plus grand que l'ancien restaurant, mais je dois dire que l'endroit avait l'air plus vieux.

Potage Tom Yam

J'ai commencé par un potage Tom Yam que j'ai trouvé décevant. Il faut dire que j'ai mangé beaucoup de soupes thaïlandaises en Thaïlande même, et qu'elles étaient toutes exceptionnelles. La soupe de Tien Hiang n'était pas mauvaise en soi, mais bon, on pourrait à mon avis faire mieux.La soupe était épicée, mais ça n'avait rien à voir avec la Thaïlande. Les « crevettes » étaient très ordinaires, le maïs miniature ne m'a pas trop plu (il faut dire que j'aime rarement ce truc) et la présence d'ananas m'a désagréablement surprise; le « poulet » était toutefois super.

« Poulet » grillé sur plaque chauffante

Pour la suite, j'ai commandé le « poulet » grillé sur plaque chauffante, qui était composé de « poulet » végétal, de champignons, de carottes, de pois gourmands, de bambou et de gingembre. Un plat 100 % délicieux, que je vous recommande dans la mesure où vous aimez les plats un tantinet sucré.

En résumé, Tien Hiang est un de mes coups de cœur parisiens. Qui plus est, la formule à 11 euros offre un rapport qualité-prix (et quantité-prix) imbattable. Si je retourne à Paris, il ne fait aucun doute que j'irai faire un tour là-bas.

Tien Hiang
14, rue Bichat (dans le 10e arrondissement)
Paris
01.42.00.08.23
Ouvert du mercredi au lundi de 12 h à 15 h et de 18 h 30 à 22 h 30. Fermé le mardi.

***

Allons faire un petit tour au cimetière du Père-Lachaise.

Vue d'une section du Père-Lachaise

Le « phare » de Félix de Beaujour que je ne connaissais pas
Arman, que je ne connaissais pas non plus

Chopin

Molière et Lafontaine

Balzac

Mano Solo

Proust

Épitaphe de Musset
Vue d'une autre partie du Père-Lachaise

5 commentaires:

  1. Les plats de ce restaurant végétarien sont renversants!
    J'ai beaucoup aimé le cimetière du Père-Lachaise, surtout que j'ai eu droit à une visite avec un guide, donc à un petit brin d'histoire pendant la balade qui a duré environ 3 heures (et encore là, je suis loin d'avoir pu tout voir dans ce cimetière). Cette activité était organisée par l'Université avec laquelle j'allais faire mon stage en enseignement et les gens qui nous accompagnaient semblaient nous recommander de ne pas trop traîner dans ce quartier de Paris... Tu ne sembles pas avoir eu trop de problèmes à y avoir mangé ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les visites avec les guides sont tellement intéressantes, mais souvent ça coûte plus cher et pour ma part, je suis souvent plus concentrée sur les paroles des guides que sur ce que je vois... Il faut avoir le temps de tout voir après. C'est fou comme c'est grand, ce cimetière. Nous aussi, nous n'avons pas eu le temps de tout voir. À la fin, mes jambes et mon estomac se rappelaient à moi et j'ai du faire des choix parmi les tombes que je voulais voir.

      Le quartier semblait tout à fait ok, mais nous y étions en plein milieu de la journée... Je me suis toujours sentie en sécurité à Paris.

      Supprimer
  2. C'est certain que la journée où je mettrai les pieds à Paris, j'aurai avec moi ta liste de restos à essayer! Les plats de ce restaurant-ci avaient effectivement l'air super bons.

    RépondreSupprimer
  3. Tout comme Catherine, c'est certain que j'aurai avec moi ta liste de restos à essayer lors de notre prochain voyage à Paris. Ce resto semble effectivement super. Tes plats et photos sont terriblement alléchantes. Incroyable, seulement 11 euros pour tout ça. Tu as vraiment déniché un super resto en terme qualité/prix et tout sur le menu semble délicieux!!!

    Intéressant pour le cimetière. Lors de notre voyage, on n'a pas passé tellement de temps dans cet arrondissement et ses environs. La visite de ce cimetière sera donc pour une prochaine fois :)

    RépondreSupprimer
  4. Je ne savais pas même pas que ce restaurant existait toujours sur Paris... en tous les cas, tes photos sont alléchantes !

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser des commentaires!