lundi 4 février 2013

Fermes Lufa

Comme le disait la toujours très pertinente Laure Waridel dans ses chroniques diffusées à la Première chaîne de Radio-Canada, « acheter, c’est voter ». En gros, lorsqu’on achète un produit ou un service dans une grande, une moyenne ou une petite entreprise, on encourage, qu’on le veuille ou non, les pratiques et les valeurs de cette entreprise.

J’ai la chance d’habiter dans un quartier qui est l’antithèse du désert alimentaire, alors même si je vais à l’occasion dans un supermarché, je fréquente la plupart du temps des commerces indépendants. Je préfère investir mes dollars dans leur entreprise (bien souvent familiale) que dans un grand conglomérat qui fait de la quête de profit son seul et unique objectif.
 
Dans un monde idéal, j’aimerais mieux éliminer les intermédiaires et acheter tous mes produits directement des producteurs, agriculteurs et artisans, mais c’est bien sûr utopique. Il n’en demeure pas moins que nous avons de plus en plus de possibilités à ce chapitre, même ici, à Montréal. Grâce à Équiterre et au projet d’Agriculture soutenue par la communauté qu'il a lancé, j’ai ainsi été partenaire de la défunte Ferme de Bullion, de la Ferme de la Berceuse et des Jardins Glenorra de qui j’obtenais des paniers de fruits et légumes biologiques. J’ai cessé de recevoir des paniers au printemps dernier lorsque je suis devenue apprentie jardinière. C'était chouette d'être ma propre fournisseuse!
  
Des tomates dans la serre des Fermes Lufa

Puis, en décembre, je suis allée aux portes ouvertes des Fermes Lufa. Vous connaissez? Les fermes Lufa sont une jeune entreprise qui cultive des légumes dans des serres urbaines construites à même les toits d’immeubles. Pour le moment, il y a une serre à Montréal et une toute nouvelle à Laval. Bien que le fruit de leur labeur ne soit pas certifié biologique, les Fermes Lufa n’utilisent aucun pesticide, herbicide ou fongicide; ils misent sur la culture hydroponique. Cette visite et la tranche de tomate à laquelle j'ai pu goûter à cette occasion ont vite fait de me convaincre de m’abonner jusqu’au printemps. Qui plus est, la carte de membre de l’Associationvégétarienne de Montréal donne droit à un rabais de 12 % lors du premier abonnement, soit un rabais de 22 dollars dans mon cas, pour un petit panier.

 La serre de Montréal vue de l'extérieur

Tous les paniers des Fermes Lufa sont composés de légumes cultivés en serres et de légumes fournis par leurs partenaires. Ces partenaires sont des agriculteurs de la région et leurs légumes sont certifiés biologiques. Je trouve le concept formidable et jusqu’à présent, je suis extrêmement satisfaite de la variété et de la fraîcheur des produits. Je vais chercher mon panier à deux pas de chez moi une fois par semaine, et quelques heures avant l’arrivée de mon panier au point de chute, je reçois un courriel où je peux prendre connaissance du contenu du panier et de la provenance de chaque légume. J’ai même lu que bientôt, il sera possible de personnaliser ses paniers et de demander qu’on ajoute ou enlève certains produits.

Vous avez vu tout ce réseau de branches et racines!

Je voulais vous présenter le contenu de mes paniers dès la première semaine, mais force est de constater que le temps m’a filé entre les doigts. Voici donc mes quatre premiers paniers, d'une valeur de 22 dollars chacun.

Semaine 1

 Un sac que j'imagine être un cadeau de bienvenue

Oignons, carottes, ail et pommes de terre biologiques de partenaires

 Tomates vertes, tomate sur vigne, tomates fraise et tomates poire jaune des Fermes Lufa

Concombres libanais, feuilles de moutarde et bok choy des Fermes Lufa
 
 Semaine 2 

Avalanche de verdure! Pousses, bette à carde et laitue Boston des Fermes Lufa; épinards et chou rouge de partenaires

 Diverses variétés de tomates, piment fort, échalotes grises et ail des Fermes et des partenaires

Canneberges séchées Fruit d'Or

Les canneberges de cette entreprise sont incroyablement bonnes et dodues.

Semaine 3

Betteraves, céleri-rave, aubergine, oignons et poireau

Les betteraves et le céleri-rave m'embêtaient un peu. J'ai passé toutes mes betteraves dans des jus de légumes maison. Le goût de terroir était bien présent dans ces jus dont le principal ingrédient était la betterave, mais ça me plaisait beaucoup. Quant au céleri-rave, il est passé ici. C'est une excellente alternative à la rémoulade.

Endives, poivron, laitue Boston, basilic et tomates

Il y avait aussi un piment fort, mais il s'est enfui pendant que je prenais les photos!
Semaine 4

Rutabaga, pommes de terre et ail

Tomates, pommes et canneberges séchées

Laitue feuille de chêne, moutarde frisée, micropousses et basilic

Connaissez-vous les Fermes Lufa? Que pensez-vous de leur mission?

9 commentaires:

  1. Ils sont beaux tes paniers! C'est grâce à toi en lisant ton blog que j'ai découvert les paniers d'équiterre! J'adore trop ce concept.

    C'est vrai qu'acheter, c'est voter. J'aimerais vivre à Montréal et faire toute mon marché dans de petites épiceries, mais c'est plus compliqué où je suis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai? Je suis vraiment très contente d'apprendre ça! =)

      Je comprends que ce soit plus compliqué de faire ton épicerie dans de petites épiceries, surtout qu'en plus tu n'as pas de voiture. Moi, j'ai au moins une cinquantaine de petits commerces chouettes (et je ne pense même pas exagérer) à 10 minutes à pied de chez moi, alors j'ai vraiment l'embarras du choix. Par contre, la proximité des commerces peut vite faire grimper la facture!

      Supprimer
  2. intéressant qu'il y en aille un à Laval et surtout qu'il nous offre la possibilité de personnaliser notre panier. J'en ai jamais pris de panier car je devais en plus aller à la fruiterie pour combler ce qui manquait en fruits et en légumes (dépendant du moment de la saison) et ça me serait revenu extrêmement cher surtout que je ne travaille pas. Tes paniers sont magnifiques mais on de tofferait pas 2 jours avec ça hihihi! 12-16 fruits par jour + les légumes pour ma petite famille ça va vite. Faut dire que j'aime avoir beaucoup de variétés à chaque semaine donc ça fait grimper la facture.

    Ici non plus pas vraiment de petits magasins, des grosses bannières à chaque coin de rue ça oui. J'aime bien le marché par contre, on y achète là nos légumes et fruits presque à chaque semaine, j'aime bien l'été quand c'Est local sans compter ce que je fais pousser aussi. Ça manque ça à Laval, avant on avait une petite fruiterie à 2 min, elle vendait plus cher mais on aimait ça car c'était proche, elle a malheureusement fermée car les grosses bannières ont eu raison d'elle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis allé voir le site de la ferme il y a un point de chute au carrefour Laval, tu me laisseras savoir quand l'option de pouvoir choisir sera disponible :O) Je pourrai prendre un petit panier avec les légumes que nous utilisons le plus souvent.

      Supprimer
  3. Mon regard reste figé sur les tomates! La dernière que j'ai mangée date d'octobre.

    Une bien belle idée la culture sur les toits. Et que dire de l'agriculture soutenue par les "bénéficiaires"!

    RépondreSupprimer
  4. C'est justement toi qui m'a fait réaliser cet aspect, "acheter, c'est voter". C'est tellement ça et logique quand on y pense. En me mentionnant ça tu m'as fait voir mes achats sous une autre perspective.

    J'avoue que je vous envie bien l'occasion avec toutes votre accessibilité à proximité de divers ingrédients.

    J'n'ai jamais visité cette ferme, mais j'en n'ai beaucoup entendu en bien. Chanceuse de recevoir de leur beau petit panier :) Hé...c'est quand même chouette ça ce rabais en plus.

    Personnaliser vos paniers en plus ?! Wow, vraiment. C'est plus que super ça...quoi demander de mieux ?! Ma petite chanceuse :) Les paniers que tu as reçu à date sont vraiment beau et les légumes semblent vraiment beaux en plus.

    RépondreSupprimer
  5. Ma cousine m'a parlé de cette ferme récemment et nous étions toutes deux d'accord pour adorer sa mission. Les vivres que tu as pu obtenir sont hyper beaux! Vraiment, chapeau à cette entreprise!!

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour! Conseillerez-vous davantage les Fermes lufa ou encore les Jardins Glenorra? Au niveau de la varitété et de la grosseur des paniers. Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne question!

      J'ai seulement eu des paniers d'hiver avec les Jardins Glenorra, alors il y avait évidemment beaucoup de légumes racines... Si tu cliques sur "panier bio" dans la colonne de droite (dans la section où on trouve tout plein de mots-clés), tu pourras voir le contenu des paniers d'hiver. J'ai bien aimé ces paniers, et il y avait aussi souvent des conserves maison que j'aimais beaucoup. L'été, c'est sûr qu'il doit y avoir une plus grande variété, car le contenu des paniers qui augmente au fur et à mesure que les récoltes sont abondantes. Tu encourages aussi directement un fermier et sa famille, sans intermédiaires. Et tu partages les risques. Tu as souvent aussi la possibilité d'aller faire un tour à la ferme une ou deux fois durant l'été.

      Quant aux fermes Lufa, il y a une excellente variété, avec un bon équilibre entre les légumes locaux (donc ces temps-ci, des légumes racines) et les légumes de la serre. Je ne pensais pas aimer autant ce concept, mais il me plaît énormément. Aussi, j'aime beaucoup qu'il y ait autant de variété. Par exemple, au lieu d'avoir une grosse poche de patates une fois par mois, j'ai 5 ou 6 patates aux deux semaines... bref, j'ai un peu de chaque légumes et ça me permet de manger vraiment varié.

      J'ai maintenant un jardin communautaire, mais si je n'en avais pas, je crois que pour la saison estivale, j'hésiterais entre les Fermes Lufa et un fermier du réseau Équiterre... Je pense toutefois que j'opterais pour le fermier du réseau, car comme je le disais, il n'y a aucun intermédiaire.

      Tu pourrais peut-être essayer l'abonnement de 12 semaines aux Fermes Lufa, voir comme tu trouves ça, puis essayer un fermier pour la saison estivale, et ensuite tu pourrais prendre une décision plus éclairée.

      Pour la grosseur, on peut choisir la taille qu'on veut, alors ça ne pose pas problème. Je te conseille toutefois de prendre un panier plus petit pour ne pas te ramasser avec trop de légumes. Comme on finit toujours par acheter d'autres légumes à l'épicerie pour préparer certains plats, on accumule beaucoup de légumes.

      Supprimer

Merci de me laisser des commentaires!