mercredi 30 mai 2012

Glaçage crémeux à la vanille

Il y a environ un mois, j'ai renouvelé mon stock de sirop d'érable. Après avoir été à sec pendant plusieurs semaines, j'ai enfin pu entreposer un gallon de sirop d'érable biologique cuvée 2012 dans mon congélateur. Pour célébrer l'événement, et aussi parce que j'en avais envie depuis un certain temps, j'ai refait le gâteau étagé à l'érable de Ripe from around Here. J'ai même acheté de nouveaux moules à gâteau, car ceux que j'avais me faisaient fulminer à tout coup.


Par contre, pour le glaçage, je ne voulais pas préparer le même que la dernière fois. Il était bon, mais j'ai décidé que je ne referais plus de glaçage classique où l'on met une tonne de margarine et de sucre en poudre. Quand on fait soi-même ses glaçages, on ne peut plus faire semblant qu'on ne sait pas à quel point ils sont mauvais pour la santé. Si ce n'est pas moi qui fais les glaçages, c'est moins pire, évidemment. Cela dit, je n'ai jamais été une amatrice de glaçages. J'ai grandi avec de la crème fouettée, et j'avais toujours l'impression que les glaçages ordinaires (sucre et beurre) en étaient une version cheap. Ils ne me plaisaient pas particulièrement; rien n'était à la hauteur de la crème fouettée.

J'ai donc fait le tour de mes livres à la recherche d'une solution de rechange, que j'ai trouvée dans Eat, Drink & Be Vegan de Dreena Burton. Le glaçage crémeux à la vanille (Creamy Vanilla Frosting) contient quand même une bonne quantité de sucre (non raffiné et agave), mais à peine un quart de tasse de tartinade Earth Balance (LE beurre végétalien). Pour que le glaçage se tienne bien, on y ajoute du tofu soyeux, de l'agar-agar en poudre et de la gomme de xanthane. C'était ma première expérience avec ce dernier ingrédient, et c'est réussi. Par contre, ça coûte cher! Heureusement, il semblerait qu'une faible quantité soit requise seulement : 1/4 de cuiller à thé dans le cas présent.


C'était franchement très bon et ce sera ma nouvelle recette de base à l'avenir. J'y irais peut-être un peu plus mollo sur l'extrait d'amandes, mais c'est une question de goût. Et si le glaçage n'a pas l'air de bien tenir ci-dessus, ce n'est pas la faute de la recette, mais bien celle de la pâtissière. Il me reste encore beaucoup de chemin à faire avant d'être une pro!

4 commentaires:

  1. miammm! j'en aurais bien bien un morceau, il a l'air tellement bon !

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air bon ton gâteau, moi aussi j'en veux une part!

    T'inquiète pas pour la gomme de xanthane, elle te durera une éternité car comme tu le mentionnes, il ne t'en faudra toujours qu'une infime quantité dans chaque recette. Je conserve la mienne au réfrigérateur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord, je vais la mettre au frigo également =)

      Supprimer
  3. Oui, oui, comme dis Catherine, ne t'en fais surtout pas pour la gomme de xanthane. Au frigo, elle te durera vraiment longtemps. Elle est vraiment utile dans la cuisine sans gluten. J'fais un pain de riz brun sans gluten qui est délicieux qui en contient. Si je peux finir par réussir à faire une photo potable pour la bloguer, elle apparaîtra sûrement sur mon blog.

    En tous cas, ton glaçage semble excellent et bien cochon au look. Je prends en note ton appréciation pour des futurs gâteaux à mon homme. Un gâteau à l'érable en plus, je dois vraiment faire ça pour mon homme qui adoooooore le sirop d'érable.

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser des commentaires!