lundi 14 mai 2012

Blogueuse invitée : Noémie Ladouceur et la peur du sans-gluten

Aujourd'hui, j'ai le plaisir de publier un article préparé par une blogueuse invitée : une première pour Vegan à Montréal.

Noémie Ladouceur est une jeune blogueuse animée et curieuse que vous connaissez peut-être déjà. Elle est à l'affût des nouveautés, créative et pleine d’imagination, notamment en ce qui concerne la décoration, la maison, les idées d’aménagement intérieur et le jardin. Vous pouvez la lire sur Décoration Tendance. Aujourd'hui, Noémie se penche toutefois plutôt sur la vague sans gluten qui déferle sur nous depuis quelque temps.

Bonne lecture!

***

La peur du sans-gluten
par Noémie Ladouceur

Une fameuse recette trouvée sur le site de l’Association Manger Santé Bio : un pain multigrain à l’oignon, cru et sans gluten. Une recette simple et délicieuse de la cuisine végétalienne. Un pain idéal pour les craquelins, pizzas, sandwichs, etc. Il est commun de nos jours de voir de plus en plus de ces recettes. Sur trouve-tout ou d’autres annuaires de restauration, vous pourrez dénicher rapidement n’importe quel type de restaurateur en fonction de vos restrictions ou goûts alimentaires. Ainsi, il est courant de voir dans les rues de Montréal des pizzerias offrant des pizzas sans gluten ou des glaciers avec des produits sans lactose.

Ainsi, l’ensemble de ces changements et la croissance de cette demande m’encouragent à me pencher sur la question du sans-gluten.

Le sans-gluten est pour qui?

En premier lieu, le sans-gluten est une réponse à une allergie et à des maladies qui touchent une minorité de la population. Citons par exemple la maladie cœliaque, qui affecte de 1 % à 2 % de la population. Selon Statistique Canada, 300 000 Canadiens seraient porteurs de la maladie. La maladie cœliaque est une réaction des intestins à la digestion du gluten, celui-ci déclenchant une inflammation dans l’intestin grêle et pouvant également occasionner d’autres complications plus graves.

La création des produits sans gluten est ainsi une réponse pour la santé et le mieux-être de la clientèle ciblée, qui est intolérante au nutriment. Toutefois, dans les dernières années, différentes vedettes ou personnalités publiques qui n’étaient pas allergiques au gluten ont adopté ce régime afin d’avoir une perte de poids. Cette nouvelle tendance influence également la consommation de ce produit et augmente ainsi la demande. Cependant, est-ce que ce régime est bon pour tous?

La diète sans gluten est-elle bénéfique pour tous?

Généralement, cette diète est un régime alimentaire thérapeutique recommandé uniquement aux personnes souffrant de la maladie cœliaque. Selon l’Ordre professionnel des diététistes du Québec, il n’est pas recommandé d’adopter ce régime si l’on n’est pas atteint de cette maladie.

Les produits sans gluten ne sont pas faits pour les personnes qui n’ont pas la maladie, car malheureusement, ces produits ont une plus faible valeur nutritive due à la restriction alimentaire. Ces produits sont souvent faibles en fibres et en vitamines minérales. 

La diète sans gluten est un régime alimentaire qui exclut tout produit contenant ce nutriment, qui se trouve dans les produits tels que le seigle, l’avoine, le blé, l’orge et le triticale. L’allergie au gluten est à prendre au sérieux et le régime est ainsi adapté uniquement aux personnes ayant la contrainte alimentaire. Il va de soi que le régime est très rigoureux puisque le gluten est un nutriment présent dans 5 céréales. Par ailleurs, compte tenu de leur apport nutritif, les céréales sont un aliment important dans une alimentation saine. 

La hausse de popularité de ces produits est due aux personnes qui désirent perdre du poids. Le régime Seignalet, qui fut créé par un biologiste, encourage l’élimination de tout aliment contenant du gluten, des produits laitiers, des aliments cuits à plus de 110 °C et des huiles extraites à chaud ou cuites. Dans l’ensemble, le régime a démontré un effet positif sur l’arthrite rhumatoïde, mais aucune étude scientifique n’a encore prouvé l’efficacité de ce régime dans sa globalité.

Si vous désirez perdre du poids, il est important d’avoir une alimentation saine et ne pas adopter des comportements alimentaires extrêmes. Il ne sert à rien de couper radicalement un nutriment à moins d’une allergie ou d’un diagnostic posé par un professionnel de la santé.

6 commentaires:

  1. Mon mari et moi avons commencé la diète sans gluten à cause de problèmes de santé. J'avais mal aux jointures des mains le matin en me levant, et lui avait des problèmes d'acné sur le corps depuis des années. Il a été voir plusieurs médecins pendant des années pour ce problème sans succès. Depuis que nous avons commencé cette diète, nos problèmes ont disparu. Plusieurs personnes font cette diète sans gluten pas pour perdre du poids, comme aux États-Unis, mais à cause de problèmes de santé. Vous trouverez plusieurs autres témoignages sur le site Web de madame Jaqueline Lagacé : www.jacquelinelagace.net.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si le fait de renoncer au gluten vous a permis de retrouver une meilleure santé.

      Jacqueline Lagacé, c'est bien celle qui a écrit un livre sur l'alimentation et l'inflammation chronique? J'y ai jeté un coup d’œil par le passé. Une diète qui a l'air pas mal compliquée! Si je me souviens bien, il ne faut pas se contenter d'éliminer le gluten, car il faut suivre plusieurs autres règles. Sa diète pourrait notamment être favorable pour la sclérose en plaques et d'autres maladies inflammatoires...

      Personnellement, je suis heureuse de ne pas avoir de problème avec le gluten. Ça ne m'empêche pas bien sûr de cuisiner d'autres céréales, car c'est important de manger varier et j'aime expérimenter.

      Supprimer
  2. J'avoue n'avoir aucun problème avec le gluten mais j'essaie, autant par curiosité que par goût, de varier au maximum mes céréales. Récemment, je me suis rendue compte que je consommais extrêmement peu de gluten au quotidien... Très peu de farine de blé, mais plutôt sarrasin, riz, chataigne, etc. Le gluten que je consomme provient de céréales plus anciennes donc, et moins 'transformées' que le blé.
    Par contre, j'ai l'impression que c'est le soja qui, chez moi, est trop présent... même si je ne mange pas beaucoup de tofu et de substituts à base de soja, j'aime beaucoup le lait, les graines entières (bouillies ou grillées), le miso, le tamari... :(
    Article intéressant en tout cas !

    RépondreSupprimer
  3. Tiens, je n'ai jamais essayé la farine de châtaignes... Ça peut paraître idiot, mais est-ce que ça goûte la châtaigne?

    Ce n'est pas si mal de consommer beaucoup de soja. Une alimentation variée est certes idéale, mais les produits dérivés du soja sont généralement bien meilleurs pour la santé que les produits à base de viande ou de produits laitiers. Même le tofu, qui est un peu transformé, reste quand même un ingrédient super. Mais si on veut être zélés, il vaut mieux consommer du tempeh, ou des haricots entiers, des haricots edamame, etc (bref, des ingrédients qui n'ont pas été transformés et qui conservent tous leurs avantages). Le lait, c'est très important s'il est fortifié. Le miso est également excellent. Le tamari, par contre, c'est le festival du sodium! Cela dit, ça ne m'empêche pas d'en consommer beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la farine de châtaigne, c'est extrêmement bon et ça a un délicieux goût de châtaigne, oui oui ! On l'utilise pas mal en France, dans les pains, les gâteaux... Comme elle est non-fermenticible, on la combine souvent avec une farine avec gluten (justement!) pour que la pâte lève bien.
      Je suis d'accord avec toi pour ce qui est du soja, mais je me dis que de consommer un même aliment plusieurs fois par jour n'est pas forcément ce qu'il y a de meilleur... bon, après tout, je mange bien des bananes chaque jour ! ;-)

      Supprimer
  4. Vraiment intéressant Babette ce concept d'inviter une blogueuse. C'est généreux de ta part et plaisant.

    Vraiment intéressant cet article Noémie sur le sans-gluten. Pour ma part, je ne suis pas diagnostiquée coeliaque, mais plutôt intolérante ou sensible au gluten. De plus, comme je souffre de sérieux problèmes d'intestins et digestifs depuis plusieurs années, suite à mes nombreuses lectures sur le sujet, je suis de celles qui ont décidé de faire attention au gluten dans mon alimentation. Je ne suis pas drastique ni catégorique à ce niveau, mais lorsque possible je tente de trouver des alternatives. J'ai lu l'ouvrage de Jacqueline Lagacé et ce qu'elle avance est fort intéresant et convainquant. C'est vrai, toutefois, comme tu le mentionnes Babette, que son régime proposé est assez contraignant. J'ai un ami qui suit ce régime à la lettre et c'est incroyable à quel point son arthrite et problèmes inflammatoires ont diminué. Il est vrai qu'il a perdu un peu de poids, mais la n'est pas le but du régime. En fait, pour ma part, en voulant éviter ou diminuer ma consommation de gluten, ça n'a rien à avoir avec mon poids. Les personnes coeliaques ont souvent comme symtôme une perte de poids inexpliqué. Leur petit intestin n'est plus en mesure d'assimiler les nutriments comme il se doit et parfois une perte de poids et des carences alimentaires s'en suivent.

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser des commentaires!