vendredi 31 décembre 2010

Chips de céleri-rave et chimichangas aux lentilles et aux légumes

Avant de devenir partenaire de fermiers biologiques, je consommais très rarement du céleri-rave, voire jamais. Il n'est pas étonnant que ce légume soit mis en vedette dans Cuisiner les légumes oubliés du Québec, car rares sont les gens que je connais qui achètent régulièrement du céleri-rave, ou qui en cultivent.


Exception faite de son apparence repoussante - connaissez-vous un légume plus laid? -, le céleri-rave s'intègre facilement à toutes sortes de plats : pâté aux légumes, rémoulade, purée, etc. Par contre, je n'ai aucune recette qui le mette vraiment en vedette. J'ai donc feuilleté Cuisiner les légumes oubliés du Québec afin de trouver une recette pour apprêter le dernier céleri-rave que j'ai eu des Jardins Glenorra et j'ai opté pour les chips de céleri-rave, une recette toute simple.

D'ailleurs, il est encore temps de participer au concours pour gagner un exemplaire de ce livre. Vous avez jusqu'au 10 janvier, et jusqu'à maintenant, vous chances de gagner sont excellentes!



Je crois que je m'y suis mal pris pour faire les chips de céleri-rave. Je les ai fait frire trop longtemps, alors ils étaient plutôt mous. Dommage.

Dans mon assiette, il y a aussi une salade et des chimichangas. Ce sont les chimichangas aux lentilles et aux légumes (Lentil and Veggie Chimichangas) de Eat, Drink & Be Vegan. Cette recette fut une révélation pour mon copain et moi. En gros, il s'agit de faire frire quelques légumes et d'en farcir quelques tortillas avec une sauce tomate aux lentilles. Puis, on fait frire les tortillas quelques minutes avant de les enfourner. Délire gustatif assuré! Le tout est croustillant, crémeux et savoureux. Ça vaut la peine d'apprendre à dire et écrire correctement chi-mi-chan-gas!

jeudi 30 décembre 2010

Ailes de végé-poulet Gardein

Je suis vendue aux produits de l'entreprise Gardein, comme en témoigne ma critique des farcis de végé-poulet. Gardein a été fondée par Yves Potvin, et tous les produits Gardein sont certifiés végétaliens par Vegan Action.

C'est sans aucune hésitation que j'ai commandé des ailes de végé-poulet chez Viva Granola il y a quelques mois.


J'avais bien lu sur la toile que la sauce de l'emballage était bien épicée, alors même si mon amoureux et moi sommes habitués aux mets bien piquants, j'ai décidé d'y aller mollo avec la sauce et d'en mettre sur la table au cas où nous en voudrions plus.

C'était vraiment une bonne idée, car c'était très piquant. Mon amoureux qui, lui, a déjà mangé de vraies ailes, a dit que le goût était vraiment ressemblant, et a adoré ce produit. J'ai personnellement  bien aimé, mais ce n'est peut-être pas mon produit Gardein préféré.


Ailes de végé-poulet, frites de pommes de terre et rutabagas, et millet à l'oignon et au curcuma.

mercredi 29 décembre 2010

Margarine végétale Becel

Quand je suis devenue végétalienne, je consultais religieusement la liste d'ingrédients des produits que j'achetais. Pourtant, cela m'a pris plusieurs années pour savoir que whey powder était du lactosérum en poudre. J'ai alors dû rayer plusieurs margarines de ma liste. Aujourd'hui, acheter une margarine est plus compliqué que jamais. Il faut surveiller la présence d'huile de poisson, de lactosérum en poudre, de stéaroyl-2-lactylate, et j'en passe. Il fut en fait un temps où je ne trouvais aucune margarine végétalienne dans le supermarché de mon quartier. Je devais donc débourser quelques dollars supplémentaires ailleurs pour acheter une tartinade Earth Balance. Heureusement, Becel a vu que les végétaliens avaient du potentiel pour eux, et ils ont créé la Becel végétale (vegan en anglais). On en trouve partout!

lundi 27 décembre 2010

Salade skordalia aux pommes de terre et aux haricots verts

Voici une autre recette renversante de Vegan on the Cheap, soit  la salade skordalia aux pommes de terre et aux haricots verts (Skordalia Potato and Green Bean Salad). Je vous l'avais déjà présentée ici, mais sans m'y attarder.


Cette recette est assez facile à faire. On cuit des pommes de terre, des haricots verts, puis on ajoute des tomates, un peu d'oignon rouge et du persil. Pour la vinaigrette, on prépare la skordalia, qui est un aioli d'influence grecque.En gros, c'est une pomme de terre cuite pilée avec du lait de soja, de l'ail, du pain trempé dans l'eau (eh oui!), du jus de citron, une bonne dose d'huile d'olive et du sel.

Un régal!

samedi 25 décembre 2010

Ragoût (soupe) aux légumes et aux cacahuètes

Voici la recette de ragoût aux légumes et aux cacahuètes (Margo's Veggie Peanut Stew) du calendrier Go Vegan 2010. En fait, le résultat me fait davantage penser à une soupe, mais ce n'est pas important. La recette figure aussi dans La Dolce Vegan. En gros, c'est un ragoût qui contient des patates (douces), des oignons, du piquant, du jus de tomates (de tomates jaunes dans mon cas), du beurre d'arachides, des carottes et du gingembre. C'est vraiment très bon et très nourrissant.


Et comme l'année se termine, je vous présente une photo de la recette de chaque mois de 2010.



 Mars





 




 



Somme toute, j'ai bien aimé ce calendrier, même si je ne comprends pas pourquoi Sarah Kramer ne crée pas une nouvelle recette pour chaque mois. En effet, la très grande majorité des recettes proviennent des livres qu'elle a déjà publiés, ce qui rend selon moi le calendrier moins intéressant. J'ai quand même commandé le calendrier 2011 chez Arsenal Pulp Press, et encore une fois, la plupart des recettes ne sont pas nouvelles. Ça me permettra au moins de redécouvrir certaines recettes.

vendredi 24 décembre 2010

Bagel au fauxmage et portobellos

Le bagel au fauxmage et portobellos (Portobello Bagel Melt) de Vive le Vegan me faisait de l'oeil depuis longtemps, mais je n'avais jamais tous les ingrédients requis. Qu'à cela ne tienne! Un samedi matin plutôt mollo, je suis allée à l'épicerie pour acheter les ingrédients manquants, notamment du fauxmage et des bagels.


Je ne suis pas certaine d'avoir déjà goûté à ce fauxmage, et pour tout dire, la première bouchée - parce qu'il faut bien y goûter avant! - m'a un peu déçue. Je préfère la saveur mozzarella d'Earth Island. Pourtant, j'ai tout de même englouti toute la brique de fauxmage en moins de 24 heures... que voulez-vous, je suis assez impulsive lorsqu'il est question de fauxmage.



Les bagels de la boulangerie Inewa sont mes préférés. À Montréal, la plupart des bagels vendus dans les boulangeries de bagels contiennent malheureusement des œufs, à quelques exceptions près. Or, même mon amoureux affirme que ces bagels sont les meilleurs au monde... alors dites-moi, pourquoi s'obstine-t-on à mettre des œufs dans les bagels?

La recette de Dreena Burton est assez simple. On cuit des tranches de champignons portobellos à broil dans une marinade composée d'huile et de sauce Worcestershire végétalienne (il faut faire attention aux anchois que contiennent les sauces commerciales!). On grille les bagels, puis on met dessus des épinards grossièrement hachés, des oignons verts (je n'en avais pas), un peu de sel et du fauxmage. On remet au four et on déguste!


jeudi 23 décembre 2010

Dernière livraison de légumes de 2010

Pommes de terre, céleri-rave, courge poivrée, poireaux, rutabaga, carottes,
chou vert, betteraves, ail et pommes

Les conserves de ce panier : jus de tomates jaunes (une première pour moi)
et 
salsa verde

mercredi 22 décembre 2010

Cuisiner les légumes oubliés du Québec

Les Publications Modus Vivendi m’ont tout récemment fait parvenir quelques-uns de leurs livres de recettes axés sur le végétarisme ou la cuisine locale. Les Publications Modus Vivendi sont une maison d’édition québécoise en activité depuis près de 20 ans. Elles publient principalement des livres de recettes, des livres sur le voyage, des livres-jeux et des livres pour enfants. Au lieu de garder les livres qu’ils m’ont gracieusement offerts, j’ai plutôt décidé de lancer un concours pour chaque livre, que je ferai parvenir à la personne gagnante.


Cuisiner les légumes oubliés du Québec d’Anne Samson est le premier livre que je ferai tirer. Je vous informe tout de suite qu'il ne s’agit pas d’un livre de recettes végétarien, mais plutôt d’un livre qui privilégie la cuisine locale – une cause qui me tient à cœur. En effet, il me semble que c’est le meilleur moyen d’encourager l’économie locale et l’agriculture locale. Plusieurs recettes de ce livre font appel à des fromages du Québec, à des produits laitiers et aux œufs, alors le livre s’adresse plutôt aux personnes qui consomment ces produits, ou encore à celles qui aiment véganiser des recettes. C’est également un excellent livre à offrir en cadeau.

J’avais beaucoup entendu parler de Cuisiner les légumes oubliés du Québec auparavant – sa publication remonte à 2008. J’étais donc bien contente d’avoir enfin la chance de l’avoir entre mes mains pour découvrir des façons d’apprêter les légumes que je trouve parfois dans mes paniers.
J’aime bien le format moyen de ce livre et sa couverture souple et très attrayante. Le photographe André Noël et le styliste culinaire Simon Roberge ont fait un excellent travail, tant pour la photographie de la couverture que pour les autres photographies réunies au milieu du livre. En outre, les recettes bien aérées sont faciles à suivre.

Chaque fois qu’Anne Samson présente un nouvel aliment oublié, elle prend entre autres soin de raconter son histoire, de le décrire et d’indiquer aux lecteurs comment le conserver en plus de préciser quelles sont ses valeurs nutritives. Suivent ensuite les recettes qui le mettent en vedette.
Quand je me procure un livre de recettes, la division est très importante pour moi. Si je ne sais pas quoi faire d’un ingrédient que j’ai sous la main, j’aime bien ouvrir un livre et chercher dans l’index pour connaître la liste des recettes qui demandent cet ingrédient. Il n’y a pas d’index ici, mais plutôt une liste des aliments oubliés divisés par catégorie (p. ex. courges d’hiver, légumes-racines) au début du livre. On trouve aussi une liste alphabétique des recettes qui est assez utile.

Cuisiner les légumes oubliés du Québec fait une grande place aux courges, ce qui est une très bonne idée selon moi. Les variétés de courges d’hiver cultivées au Québec sont légions, alors que seulement quelques variétés y sont communément cuisinées. Pensons à la citrouille, à la courge musquée et à la courge spaghetti. Je craignais que bon nombre des légumes oubliés soient difficiles à trouver, mais en saison, ils sont tous assez accessibles, exception faite de quelques légumes sauvages tels que le pissenlit et la quenouille.

Alors, si vous souhaitez savoir comment faire une crème de rutabagas au sirop d’érable, des fleurs de courgette aux poivrons rouges, des têtes de violon amandines, un potage à la courge turban et aux pommes ou un pouding chômeur au potimarron, inscrivez-vous rapidement au concours!

Toutes les personnes qui habitent au Canada sont admissibles au concours. La date limite pour participer est le 10 janvier 2011. J’annoncerai la personne gagnante le 11 janvier 2011.

Pour participer, vous n’avez qu’à laisser un commentaire sous cet article. De plus, vous aurez droit à une participation supplémentaire si vous mentionnez ce concours sur votre blogue, votre compte Facebook ou Twitter. Le cas échéant, laissez un autre commentaire pour me dire que vous avez parlé du concours. Et si votre commentaire n’est pas lié à une adresse de courriel (par exemple un compte de Blogger ou de WordPress), veuillez en laisser une dans votre commentaire afin que je puisse vous joindre, ou encore revenez sur Vegan à Montréal le 11 janvier pour savoir si vous avez gagné.

Bonne chance à tous et à toutes!

mardi 21 décembre 2010

New York : Economy Candy

J'avais lu sur des blogues et dans un guide touristique qu'il fallait absolument aller chez Economy Candy à New York pour faire le plein de bonbons végétaliens.


L'endroit est rempli d'allées et d'étagères, alors il faut savoir ce qu'on cherche. Personnellement, les seuls bonbons végétaliens que je savais pouvoir y trouver étaient les Peanut Chews, alors une fois que je les ai repérés (grâce à un commis évidemment), je suis passée à la caisse. Après tout, je n'avais certainement pas besoin d'avaler de calories supplémentaires durant mon séjour! Sinon, je crois qu'on y trouve aussi des M&M végétaliens.


Les Peanut Chews sont comme de petites barres de chocolat fourrées de caramel dur. Maintenant que mon sac est fini, je regrette de ne pas en avoir pris plus.

Economy Candy
108, rue Rivington
1-800-352-4544
http://www.economycandy.com/

samedi 18 décembre 2010

Salade coréenne au chou et au tofu

La salade coréenne au chou et au tofu (Korean Cabbage Salad with Tofu) est une des rares recettes de Vegan on the Cheap que je n'ai aucunement envie de refaire et que je qualifierais aisément d'échec. Je l'ai mangée en lunch durant une semaine, mais vraiment de peine et de misère, avec de petits sacs de croustilles pour m'encourager. C'était vraiment vinaigré, désagréable, etc.




J'ai lu que certains blogueurs l'avaient bien aimée, mais franchement, ce n'est pas pour moi!

vendredi 17 décembre 2010

Teese mozzarella : poutine et pizza-pita

Ma première expérience des fauxmages Teese n'avait pas été très concluante, mais comme je voulais leur accorder une deuxième chance, j'ai commandé un tube de Teese au Mozzarella chez Viva Granola, ma boutique en ligne préférée.


Je savais déjà ce que je ferais de mon achat : de la poutine! J'ai toujours adoré la poutine et j'adore recréer ce plat en suivant plus ou moins la recette originale. Par exemple, avec une sauce béchamel ou une sauce au miso, une sauce à la levure alimentaire ou des morceaux de tofu en guise de fauxmage ou encore avec des pommes de terre cuites au four plutôt que des frites.

Cette fois-ci cependant, je voulais recréer quelque chose qui serait aussi fidèle que possible à la recette originale, en version végétale bien sûr! J'ai acheté mes frites dans un restaurant rapide (après avoir vérifié qu'elles étaient cuites dans de l'huile végétale, bien sûr). Pour la sauce, j'ai acheté une boîte de sauce brune de St-Hubert à l'épicerie. C'est dans un article de Christina Vani que j'ai appris que ce produit était accidentellement végétalien.



C'est vraiment aussi bon que ça en a l'air. J'aurais volontiers mangé la même chose plusieurs jours de suite, mais mon corps s'en serait plaint! J'ai hâte que le magasin de Viva Granola ouvre ses portes pour pouvoir faire une autre poutine. Je vous recommande fort de jeter un coup d'œil à la poutine que MeanSoyBean a préparée récemment avec le même Teese. Vous en aurez l'eau à la bouche!

Enfin, je voulais essayer de faire gratiner ce Teese. Il me restait un peu de sauce tomate et une tortilla, alors j'ai mis de la sauce et des épices sur la tortilla avant d'ajouter des morceaux de Teese. J'aurais évidemment dû mélanger la sauce et les épices dans un bol avant de mettre la sauce sur la tortilla, mais je ne voulais vraiment pas me compliquer la vie. C'était plutôt une grignotine de fin de soirée. Verdict : c'était vraiment très bon et fondu à souhait.


mardi 14 décembre 2010

Marché fermier du Union Square à New York

Après une petite relâche d'une semaine, les mardis new-yorkais reviennent en force avec des photos qui donnent envie de faire avancer le calendrier.



J'habite à proximité du Marché Jean-Talon depuis une dizaine d'années et j'y vais pas mal toutes les semaines. J'adore l'atmosphère qui y règne, bien que l'endroit devienne de plus en plus huppé et que les produits qu'on y vend suivent cette tendance.

Le marché entouré de gratte-ciel
 
 
Quand j'ai appris l'existence d'un marché fermier ouvert à l'année en plein cœur de Manhattan, au Union Square, je me suis fait une priorité d'y aller, et je ne l'ai pas regretté. On y trouve des denrées de tout genre, beaucoup de fruits et légumes biologiques, d'aliments moins courants comme du chou vert frisé (kale) dinosaure, etc. On trouve régulièrement des écriteaux qui identifient les produits, ce que j'apprécie beaucoup. De plus, il y a plusieurs produits préparés végétaliens. Préparez-vous à une panoplie de photos! 







 




Euh... des harticots?
 
Plusieurs variétés de tomates
 




Voilà pour les fruits et légumes. J'ai ensuite fait le tour des étals de boulangerie afin de me trouver un bon petit déjeuner.







J'avais l'embarras du choix pour manger dans le Union Square. Quelle bonne idée de mettre des tables et des chaises pour tout le monde!



Le marché est situé au Union Square et est ouvert à l'année, de 8 h à 18 h, les lundis, mercredis, vendredis et samedis.