vendredi 5 décembre 2014

Brésil : inclassables et vols intérieurs

Pour le dernier billet sur mes aventures brésiliennes, je vous présente quelques repas que je ne suis pas arrivée à intégrer aux différentes thématiques abordées depuis les derniers mois ainsi que les aliments que j'ai grignotés pendant les vols intérieurs.

Les inclassables

 

J'ai fait une excursion organisée dans les îles environnantes d'Angra dos Reis. C'était magnifique. Nous partions de Rio à 7 h du matin pour revenir en milieu de soirée, et le dîner était inclus. Or, ce qu'on ne nous dit pas, c'est que nous ne mangerons pas notre deuxième repas de la journée avant 16 h ou 17 h. Évidemment, c'est un moyen de s'assurer que les gens dépensent dans le bateau, ce que je n'ai pas manqué de faire.

  

En plus de quelques bières, j'ai commandé une salade mixte sans oeufs. C'était super pour grignoter, et santé. Il y avait des tomates, des morceaux d'oranges, de kiwis, de mangues et d'ananas, de la laitue, des carottes, du maïs, des pois verts, des olives et de l'huile d'olive pour arroser le tout. Je me suis bien rappelé que les pois sont une légumineuse et qu'ils sont riches en protéines. On s'encourage comme on peut.

 La salle à manger de l'auberge de jeunesse de Bonito HI Hostel, membre de Hostelling International 

Je me suis préparé un repas digne de ce nom à une seule reprise pendant mon voyage. Les restaurants étaient loin de l'auberge, mais il y avait un supermarché et j'ai pu cuisiner dans la cuisine communautaire, qui était très propre.

  Un repas qui n'a l'air de rien, et pourtant!

Les seules pâtes de blé entier que j'ai trouvées étaient des lasagnes, alors lasagnes ce fut. J'ai ajouté des légumes verts feuillus non identifiés à l'eau de cuisson, puis une fois le tout égoutté, j'ai ajouté un sachet de sauce tomate, des graines de tournesol, du sel et du poivre. J'ai également fini le sac de levure alimentaire que j'avais apporté de Montréal. Je ne sais pas si c'est parce que la nourriture maison commençait à me manquer, mais ce repas fut mémorable, j'ai adoré. Qui plus est, une touriste de São Paolo m'a donné une part de la salade qu'elle a concoctée avec du chou, des tomates, des oignons, de l'huile d'olive et du shoyu. C'était délicieux.

Les vols intérieurs

Le Brésil est immense. Prendre l'avion est un moyen excessivement plus rapide et relativement abordable de se déplacer lorsqu'on fait du tourisme. J'ai donc pris l'avion de Rio de Janeiro à Campo Grande (pour aller à Bonito, situé à 4 heures de route de l'aéroport de Campo Grande), puis de Campo Grande à Salvador et de Salvador à Rio de Janeiro. Ce qui ne m'a pas empêchée de faire au moins 36 heures de transport en autocar ou en minifourgonnette.

Du « jus » et des croustilles (batatinhas), gracieuseté du transporteur Azul 
  

Pour ce vol, j'avais prévu le coup : une banane, une sucrerie aux bananes séchées, mon super pain intégral, une barre granola, des graines de tournesol et un sachet de légumes crus (il y a même des pommes de terre!) acheté un peu plus tôt au marché Feira da Gloria.

D'autres batatinhas et une boisson au guarana


Un navire vu du traversier faisant la liaison entre le terminal de Bom Despacho et Salvador
 Le Pelourinho à Salvador
La piscine de l'Hostel Galeria 13 à Salvador

Voilà qui met un terme aux Vendredis au Brésil. J'espère que ces billets sur le Brésil et son offre végétalienne vous ont plu et qu'ils sauront être utiles à certains d'entre vous dans le futur.

12 commentaires:

  1. Un régal pour les yeux!
    C'est un plaisir de lire ces aventures.
    As-tu un autre voyage en projet?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Éphée! J'ai plein de petits projets en tête, mais rien de concret pour l'instant. C'est sûr que j'aimerais m'échapper quelques jours avant l'été prochain, ne serait-ce que pour aller à Québec, Toronto ou New York... Je croise les doigts.

      Effacer
  2. J'ai beaucoup aimé tes billets sur ce voyage que tu as fait. Continue de nous en pondre d'autres lors de tes prochains voyages. J'aime!

    RépondreEffacer
  3. Oh la salade mixte semble tres bonne ! haha je comprends l'effet repas qu'on apprecie trop, pourtant on prepare ca en deux minutes mais c'ets toujours bon dans un autre pays ! quand je preparais des choses en espagne meme simples et rapides, ca me paraissait toujours tres bon lol !
    puis faut dire que les ingredients sont très frais la bas hein :)
    simpa de la part de la touriste en plus tu decris une belle salade exotique qu'elle a partagée !
    Curieux ce sac de legumes ! et donc ces pommes de terres ? ce n'etait pas trop rapeux et "amidonneux" ^^ ?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Disons que j'ai laissé les pommes de terre dans le sachet quand j'ai vu ce que c'était =)

      Effacer
    2. J'ai l'impression que les gens achètent ça au marché pour cuisiner leur repas sans avoir à couper de légumes ni rien.

      Effacer
    3. Ahh oui effectivement c'est fort probable ! Ça se fait de plus en plus d'acheter les légumes pré découpés.

      Effacer
  4. Oui, merci d'avoir partagé ce voyage. Je n'aurais pas aimé tous ces vols, je préfère de beaucoup voyager via ton blog, hi hi! J'espère que tu passeras à Québec à moment donné.

    RépondreEffacer
  5. Beau voyage :)
    Ça me fait sourire le ''batatinhas'', je ne savais même pas que les chips étaient appelés ''petites patates'' en portugais, lolll

    RépondreEffacer
  6. Ton plat improvisé m'a l'air tout à fait délicieux. Je comprends tout à fait le sentiment: à toutes les fois que je reviens d'un séjour à l'étranger, même si j'aime bien qu'on cuisine pour moi, rien ne bat le goût de la première bouchée d'un plat que j'ai préparé moi-même (c'est-à-dire, entre autres, avec tout le nooch que je veux). ^^

    RépondreEffacer

Merci de me laisser des commentaires!