lundi 13 mai 2013

Omelette au tofu

La semaine dernière, j'ai rencontré Nezumi, qui laisse parfois des commentaires sur Vegan à Montréal, et nous nous sommes prêté des livres de cuisine végétalienne. Quoi de mieux pour feuilleter des livres, tester quelques recettes et vérifier s'ils en valent la peine!

Mon déjeuner samedi avec vue sur un joli pommier

Parmi les ouvrages qu'elle m'a gentiment prêtés, c'est Vegan Brunch d'Isa Chandra Moskotwitz qui a le plus attiré mon attention; je voue pratiquement un culte à Veganomicon, qu'elle a coécrit, alors que mon opinion à l'égard d'Appetite for Reduction est mitigée. Quant à Vegan Brunch, il ne m'avait jamais particulièrement interpellé parce que c'est un livre de déjeuners. Or, en le feuilletant et en le testant, je me suis rendu compte que j'adorais préparer des déjeuners spéciaux pour le dîner ou même pour le souper. Qui plus est, le livre est très beau et les illustrations sont nombreuses.

En fait, les deux plats que j'ai essayés m'ont convaincue de m'en procurer un exemplaire, et pas plus tard qu'hier je suis allée le commander à ma librairie.

Omelette du vendredi soir à la bette à carde, à l'ail et au Daiya

Vendredi soir, après que mon envie de poutine ait viré au fiasco, j'ai fait l'omelette au tofu (Tofu Omelet). Les omelettes végétaliennes font régulièrement apparition dans ma chaumière, mais c'est presque toujours celle de FatFree Vegan. Celle d'Isa se distingue par le recours à la farine de pois chiches. Pour le tofu, même si Isa le déconseille, j'ai pris un paquet de tofu Mori-Nu. À ma grande surprise, la tenue de cette omelette était parfaite... du jamais vu dans mon cas pour une omelette moelleuse. J'ai pu la retourner sans qu'elle tente même de se déchirer. Je ne sais pas si je dois mettre ça sur le dos de la recette ou de mon nouveau poêlon, mais je ne me plaindrai pas.

Omelette du samedi matin avec champignons, oseille du jardin, fanes de navet blanc, ail et Daiya

La prochaine fois, je vais remplacer la farine de pois chiches par de la farine de soya, car mon copain a décelé sa présence — pas moi. L'ajout de sel noir au mélange, puis à la farce au moment de servir, contribue aussi au succès du plat. J'aimerais bien cependant combiner un jour la recette de FatFree Vegan à celle d'Isa pour un résultat gustatif optimal, mais pour l'instant celle d'Isa sera ma recette de prédilection. Je laisse le mélange au frigo et chaque fois que je veux une omelette, je la fais cuire, ce qui m'évite de passer 20 minutes devant le four pour faire cuire toutes les omelettes... et avoir ensuite à les réchauffer.

Aimez-vous les omelettes végétales? Que pensez-vous de Vegan Brunch?

Si vous voulez essayer cette recette, c'est ici (en anglais).

19 commentaires:

  1. Une omelette vegan qui se tient?! Wow!
    Ta photo à vraiment l'air bonne, ça devait être délicieux, surtout avec du sel noir. Encore merci pour le sac! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait plaisir!

      Je vais ajouter dans deux minutes un lien vers la recette à la fin du billet : j'avais oublié.

      Supprimer
  2. est-ce que c'est fait avec du tofu soyeux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, avec du tofu soyeux. J'ai pris le Mori-Nu ferme, celui qu'on retrouve un peu partout dans un Tetra-Pak et qui n'a pas besoin d'être réfrigéré. Mais je pense que l'autre recommande plutôt celui qu'on retrouve dans des gros contenants genre margarine dans les épiceries orientales, ou encore celui-ci de la Soyarie (le lilas, en bas à gauche), qui est bio : http://www.soyarie.ca/french/tofu.html

      Supprimer
  3. De l'oseille dans une omelette? Je suis intriguée.
    Je suis vraiment contente que tu aimes sa recette d'omelette. J'espère que tu vas tenter les recettes de gaufres!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette découverte! C'est sûr que je vais essayer les gaufres, mais j'attends d'avoir le goût de passer beaucoup de temps dans la cuisine et surtout de me sentir assez courageuse pour en faire sans m'énerver, car je crains l'échec.

      Va falloir que tu essaies aussi son omelette avec le sel noir. =)

      Oh en passant, après mes recherches infructueuses de restos avec des options vegans, j'ai vu qu'il y avait une crêpe végétalienne à la crêperie du marché, au centre. L'as-tu déjà essayée?

      Ouais, j'ai taillé tout mon plant d'oseille vendredi dernier sur les conseils d'une pro, et j'ai récupéré toutes les feuilles qui n'étaient pas montées en graines. L'an dernier, j'ai à peine utilisé mon oseille, mais je me rends compte que c'est vraiment passe-partout. J'en mets quelques feuilles dans mes salades, mais surtout j'en mets quand je fais sauter des légumes, comme ici dans la garniture de l'omelette. Ça ramollit très vite et ça donne un bon goût citronné. Je sens que mon plant d'oseille sera bien utilisé cet été.

      Supprimer
  4. Trop drôle; je viens de terminer l'écriture d'un billet sur une omelette végétalienne sous forme de tortilla (c'est pour dans quelques jours) et je tombe sur ta trop belle omelette!
    J'adore ces versions de fat free v et Isa Chandra. Je les ai réalisées à plusieurs reprises, mais jamais je n'ai un aussi beau résultat. C'est toujours super bon, mais ... affreux! Je bave devant ton tour de main!
    C'est vrai que la farine de pois chiches... il faut aimer. Moi j'aime. J'ai essayé avec de la farine de blé... certains préfèrent. Ces temps-ci j'ai de la farine de riz brun; je vais essayer avec ça (si ça ne passe pas en entier dans la méga pile de crêpes que je dois faire pour vendredi,avec une invitée "sans gluten"). Mais je ne me fais pas d'illusion; ça restera moche pour les yeux! Comme ça; http://lavielabouffelereste.blogspot.ca/2010/11/ma-premiere-omelette-vegetalienne.html
    Tu vois pourquoi je suis admirative?

    Il y a des crêpes végétaliennes à la crêperie du marché?!?!??! C'est ma puce qui va être contente! Merci 1000 fois pour l'info!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de voir ton omelette =)

      Je suis pourtant pas habile... tu as pris un poêlon antiadhésif? Le mien est tout nouveau, c'est un cadeau, un poêlon italien un peu cher de marque Bialetti. Censément écologique et aussi meilleur pour la santé. Ça vient de la boutique de cuisine du marché Jean-Talon. Et pour étendre, une fois que le mélange est dans le poêlon, je prends mon temps et je lisse le mélange avec une spatule souple, ça me prend presque deux minutes, puis après 5 minutes de cuisson, je la vire avec une spatule de plastique ordinaire.

      La farine de pois chiches, j'aime souvent; mon copain, il la déteste... il y a certains trucs que j'ai pas le droit de cuisiner même! Mais c'est ok, car de son côté il ne fait pas cuire de steaks et je lui en sais gré! Dans les recettes interdites, je mets plutôt de la farine de soya et j'obtiens d'excellents résultats et aucune plainte de mon copain.

      Bonne chance pour ta méga-production de crêpes! Si ça peut te faire sentir mieux, quand j'étais petite, mon cousin et moi mangions au moins 10 crêpes chacun, et bien sûr, on ne faisait ni la cuisine, ni la cuisson, ni la vaisselle. Imagine ta "chance".

      Ouais, ta première omelette végétalienne =) J'ai déjà connu des scénarios semblables! Au moins, c'est bon pour les papilles!

      Oui, j'en revenais pas pour la crêpe Vegan. Je suis obsédée par cette crêpe depuis et je pense que je vais la tester avant la fin du mois, je suis à côté. Oh, et pendant qu'on y est, je scrutais les rangées d'Alfalfa en fin de semaine et je n'ai pas vu le Parma-Veg... tu ferais donc peut-être mieux de téléphoner avant de t'y rendre pour ça.

      Supprimer
    2. Oui j'ai utilisé un poêlon anti-adhésif, mais
      a) ils commencent tous à être moins anti-adhésifs
      b) même neufs, c'est le genre de plat que je fais coller!;-)

      Ah ce Parma-Veg... gr! ;-(

      Je crois que j'ai prévu le billet sur la tortilla le 21.

      Supprimer
  5. WOW! Superbe ton omelette. J'ai déjà fait une tentative. Le goût était là mais pas le look :)
    Une collègue de travail m'a déjà prêté son exemplaire de ce livre et je me rappelle avoir fait plusieurs copies de recttes. Tu me rappelles qu'elles ne sont pas très loin et que je n'ai pas essayé grand chose!
    C'est un bon rappel!
    Merci!
    Bonne soirée
    Muscade

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Muscade. Le truc, c'est vraiment le poêlon antiadhésif.

      Tu as une collègue végane? Chanceuse!

      Supprimer
    2. Oui, je suis chanceuse. Elle me parle de plein de trucs car ça fait très longtemps qu'elle est végétarienne et maintenant végétalienne. C'est aussi super agréable de pouvoir échanger des recettes et tout!

      Ça m'inspire car je n'ai pas encore fait "le grand saut" vers le végé... pourtant la volonté est là... c'est on dirait à cause de l'entourage. Je vois déjà le désarroi des gens qui vont me recevoir à souper chez eux...
      Mon compromis... je mange de la viance "en social" si je ne peux faire autrement.
      Enfin, c'est une autre histoire!
      Bonne soirée!

      Muscade

      Supprimer
    3. Salut Muscade,

      Si l'entourage te fait hésiter à faire "le grand saut", ça doit t'aider énormément d'avoir une collègue végé et de ne pas être la seule à manger du tofu au travail.

      L'entourage, ce n'est pas toujours évident, mais tu serais surprise... souvent, les gens aiment manger végé. Pour ma part, je propose toujours d'apporter mon propre repas quand je suis invitée, et je m'informe du repas en général, par exemple s'il y aura des légumes, une salade, du pain que je pourrai manger, etc., pour planifier mon lunch (et sa taille) en conséquence. Cela dit, si tu es capable de manger de la viande en social, ça doit être plus facile. Sinon, tu peux aussi suggérer d'apporter une gros plat à partager qui s'agence avec ce que les autres mangeront, comme une salade avec des céréales et des légumineuses, et toi tu en fais ton repas principal et comme les autres y goûteront aussi, tu te sentiras moins "exclue". Enfin, ce ne sont que des idées comme ça!

      L'entourage importait peu pour moi quand je suis devenue végétalienne, mais il faut dire que j'ai souvent été marginalisée et sortir du lot un peu plus ou un peu moins, ça ne changeait pas grand-chose. Moi, c'était ma conscience, je ne me sentais pas bien envers moi-même de manger des produits d'origne animale. J'ai arrêté de le faire et c'est devenu une seconde nature.

      Supprimer
    4. Merci pour ta réponse Babette. C'est vraiment gentil d'avoir pris le temps!

      Quand je parle d'entourage en fait, ce n'est pas du tout par crainte de jugements ou autre. J'ai déjà la réputation de manger des trucs étanges (!!!). C'est plutôt lors des invitations à souper chez les gens... genre la question qui tue "mais qu'est-ce que je vais lui servir" et un peu l'impression de causer un surplus de travail pour mes hôtes, Mais j'avoue que tes trucs sont pas mal intéressants et que je vais les garder en tête!

      Bonne journée!
      Muscade

      P.S. Au boulot c'est vraiment sympa. car nous sommes plusieurs à vouloir manger "différent". On s'échange des trucs, recettes etc...

      Supprimer
  6. Ohhhh my...mais quelle belle omelette. C'est du gros luxe ça ma chère. Elle est superbement réussie. Tu me rappelles que j'en mange trop peu des omelettes végétalienne. J'en ai fait à quelques reprises, mais j'avais toujours une misère noire à avoir un lat qui avait du sens au "look". C'est vrai qu'uyne fois en bouche, c'est bon, mais comme mon homme mange beaucoup avec les yeux, j'avais souvent du rouspétage...hi hi!!! Ta superbe omelette me redonne toutefois le goût d'essayer à nouveau. Et, avec mon sel noir à venir en plus...miammm !! Merci, hein ?!

    J'ne me suis jamais vraiment attardée à ce livre comme je suis plus routinière au déjeuner. Tu mentionnes toutefois un bon point. On peut facilement faire ces plats pour le dîner ou souper.

    Ahhh...les fameuses poêles. Justement, l'an passé, j'm'avais acheté 2 poêles écologique, les genres Green pan. Mes attentes étaient un peu trop élevées je crois. Les premières utilisations, wow, c'était impeccable. Ce ne fut toutefois pas long que les poêles ont commencé à coller et donner du fil à retordent. Perso, je n'achèterai plus cette sorte. Quelques mois passés, j'ai vu les poêle Héritage en spécial chez Canadian Tire. Un chef renommé du Québec recommandaient justement cette marque pour qualité/prix. J'l'ai donc acheté et à date, j'en suis entièrement satisfaite. Je crains toutefois qu'elle soit peut-être un peu trop grande pour ces omelettes, mais je verrai bien.

    Bon, maintenant, assez parlé d'omelette. Je ne peux terminer mon message sans m'exclamer devant ton pommetier. WOW !!! De toute beauté. Ma chanceuse....!!! Trop l'fun de pouvoir manger sur le balcon avec une telle vue et que dire de l'odeur...ahhhh !!! Chanceuse !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as donc pas Vegan Brunch, Jessica?

      Je ne connais ni les Green Pan ni les Héritage. Les Héritage sont quand même bien jugés par l'épicerie : http://www.radio-canada.ca/actualite/v2/lepicerie/niveau2_4825.shtml
      Ce n'est pas bien grave je pense si la poêle est trop grande, car la garniture est si peu liquide qu'elle ne s'étendra pas partout =)

      Supprimer
    2. Non, j'n'ai pas ce livre et même, j'n'ai jamais vraiment eu l'opportunité de le feuilleter. Avec tes commentaires toutefois, ça me tente. J'vais d'abord voir du côté de la bibliothèque si je peux l'emprunter.

      Merci pour le lien. En fait, j'ai souvent entendu de bons commentaires sur ces poêles et batterie de cuisine en général.

      Avec des asperges, cette omelette sera super :)

      Supprimer
  7. Héritage, je les adore loll! Je viens de m'acheter la batterie de cuisine :OP Bye bye les T-fal ...

    Woww! quelle belle omelette, je vais l'essayer en fin de semaine pour un dîner. Je vais pouvoir passer un bout de ma farine soit de pois chiches ou de soya hihihi!

    Bonne journée :O)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'en donneras des nouvelles! N'oublie pas de te faire une bonne garniture, car ça fait toute la différence =)

      Supprimer

Merci de me laisser des commentaires!