dimanche 24 mars 2013

Je mange avec ma tête d'Élise Desaulniers

Il y a belle lurette, je m'étais promis, et vous avais annoncé, une critique de Je mange avec ma tête d'Élise Desaulniers, un essai sur les conséquences de nos choix alimentaires paru en 2011 chez Stanké. L'ouvrage s'intéresse plus particulièrement au Québec, présente des données actuelles et nous propose de réfléchir à ce que nous mangeons et aux choix que nous faisons sans toujours offrir de solution toute prête.

Son auteure, Élise Desaulniers, occupe de plus en plus de place dans les médias. J'ai personnellement appris son existence il y a plusieurs années grâce à son excellent blogue Penser avant d'ouvrir la bouche, mais elle blogue aussi sur Voir.ca, elle donne des conférences et des cours sur l'éthique de l'alimentation et on l'entend régulièrement à la radio. C'est la John Robbins du Québec.

Je dirais d'emblée que Je mange avec ma tête est à l'image du blogue Penser avant d'ouvrir la bouche, qui exige une certaine concentration et ne fait pas bon ménage avec la lecture en diagonale. Si Penser avant d'ouvrir la bouche est parfois très cérébral pour qui n'a plus l'habitude des textes argumentatifs ou philosophiques, Je mange avec ma tête est tout de même d'abord plus facile et j'ai rarement eu à relire un paragraphe pour bien saisir le propos. Mais je dois dire que je réfléchis toujours mieux devant un document papier que devant un écran. La prose d'Élise Desaulniers est comme toujours irréprochable et ses arguments sont étayés par de très nombreuses sources présentées en fin de volume. L'auteure ne laisse rien au hasard et si elle émet une opinion, elle l'indique très clairement.


Si Élise Desaulniers est végétalienne depuis quelques années et s'intéresse ici aux questions alimentaires, elle ne se contente pas pour autant de comparer l'alimentation végétalienne et l'alimentation traditionnelle. Elle aborde la plupart des enjeux actuels, que ce soit les fermes industrielles, les organismes génétiquement modifiés, les pesticides, la pollution, le gaspillage alimentaire, le commerce équitable, la consommation d'aliments cultivés et produits localement, les aliments biologiques et la santé.

Son approche cartésienne m'a plu et plaira sans doute aux gens qui redoutent un peu de lire un ouvrage qui touche de telles questions. L'auteure fait preuve d'une grande objectivité et fait beaucoup plus appel au sens critique qu'aux émotions. Les questions de souffrance animale ne sont certes pas écartées, mais elles sont abordées autrement. Il n'est pas question ici, comme dans le film Terriens, de nous faire vivre les mêmes émotions que celles suscitées par les séquences vidéo où l'on voit des animaux en piètre état qui sont visiblement en détresse. Ce dernier type de documents peut être révélateur pour bien des gens et le traumatisme qu'il engendre facilite grandement la transition vers un régime végétalien (ou rend carrément même impossible le retour à une alimentation traditionnelle), mais je crois qu'il éloigne aussi des gens qui souhaitent s'informer sans se faire assaillir par de telles horreurs.

Je suis végétalienne depuis plus de dix ans et j'ai lu bon nombre d'ouvrages sur l'alimentation végétalienne et l'éthique animale, mais cette lecture a rafraîchi mes connaissances en plus de m'apprendre un nombre incalculable de choses.

Saviez-vous que c'est en raison de l'ajout de vitamines A et D à l'alimentation des poulets que les éleveurs ont pu choisir de les priver du soleil et de l'extérieur? Que le boeuf haché, c'est généralement de la vache hachée? Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, l'expression « boeuf haché » me fait spontanément penser à de la nourriture, alors que l'expression « vache hachée » me fait penser à un animal dans une scène apocalyptique.

Les progrès scientifiques et l'industrialisation ont aussi permis de faire une sélection génétique chez les animaux. Ainsi, les poules pondeuses répondent à certains critères. Comme les poules ne vivent pas éternellement, les éleveurs leur font faire des petits : les poulettes deviendront à leur tour des poules pondeuses, tandis que les poulets, eux, ne pourront évidemment pas pondre d’œufs sans non plus pouvoir devenir des poulets à chair, car ils ne répondent pas aux critères de l'industrie. En effet, les poules pondeuses et les poulets à chair appartiennent bien à la même espèce, mais ils ne sont pas issus de la même sélection génétique. Lorsque vous achetez des œufs, la poule qui vous l'a pondu n'a pas été abattue, mais ses poulets, eux, si. En fait, ils ne bénéficient même pas d'un traitement de faveur pour « enlever » leur souffrance avec un pistolet à percuteur lorsqu'on les tue : règle générale, ils sont littéralement broyés vivants.

Je cite Élise Desaulniers sur la sélection génétique : 

[…] Presque tous les animaux d'élevage sont voués à souffrir du simple fait de leur constitution : structure osseuse trop faible, difficultés à se déplacer, problèmes cardiaques. C'est un peu comme si l'on avait donné naissance à des personnes handicapées de façon volontaire et programmée. En fait, ces animaux, souvent incapables de se reproduire naturellement, peuvent difficilement vivre plus vieux que l'âge auquel on a prévu de les tuer. […] Mais le fait qu'ils soient plus « artificiels » que « naturels » ne doit pas nous faire oublier que leur souffrance, elle, est bien réelle.


Comme je l'ai mentionné, Élise Desaulniers donne une très bonne vue d'ensemble de tout ce que l'on retrouve dans nos assiettes. Aussi consacre-t-elle un chapitre fort instructif aux poissons. Elle passe en revue la pêche en mer (surpêche, chalutage, prises accessoires, etc.) et s'intéresse aux poissons d'élevage. Je ne savais pas que bien souvent, le saumon de l'Atlantique, c'était du saumon que l'homme place en mer (en fait, dans des cages et des filets)... on est loin aussi du saumon qui mène sa vie comme il l'entend jusqu'à ce qu'un pêcheur l'attrape.

J'ai aussi appris que l'aquaculture était très polluante :

Trois saumons [en aquaculture] produisent autant de déchets qu'un être humain.


Sur les prises accessoires :

Lorsque l'on achète un kilo de crevettes au supermarché, c'est [...] au moins cinq kilos d'animaux marins gaspillés qu'il faut ajouter sur la balance!


L'auteure s'étend longuement sur le concept de douleur (chez les poissons, notamment) et réfute, avec une approche philosophique, dix arguments qu'on entend souvent pour justifier la consommation de viande.

Si Élise Desaulniers se penche sur le cas du Québec, elle ne manque pas de comparer nos progrès à ceux d'autres pays. C'est une bonne façon de voir si certains objectifs sont réalistes ou non. Par exemple, dans certains pays d'Europe, la castration des porcs doit nécessairement se faire sous anesthésie. À quand une telle mesure chez nous?

Si vous suivez un tant soit peu Élise Desaulniers, vous n'êtes pas sans savoir qu'elle a fait paraître un deuxième ouvrage la semaine dernière : Vache à lait. Je ne me le suis pas encore procuré, mais cela ne saurait tarder. On en parle ici, ici, ici et ici, notamment.

Je mange avec ma tête est à mon avis un incontournable pour ceux qui ne connaissent pas bien l'envers de leur assiette... et croyez-moi, on n'en sait jamais assez. On y trouve une mine de renseignements et de pistes de réflexion qui sauront stimuler vos neurones. C'est pourquoi je vous recommande chaudement d'aller en chercher un exemplaire en librairie.

J'avais également envie de faire tirer un exemplaire de Je mange avec ma tête sur Vegan à Montréal, alors j'ai profité de ma visite de l'EXPO Manger Santé et Vivre Vert pour acheter un exemplaire signé des mains mêmes d'Élise Desaulniers. Vous voulez courir la chance de le gagner? Inscrivez-vous au concours! Vous avez jusqu'au 4 avril 2013 pour participer et le concours est réservé aux personnes qui ont une adresse au Canada.  J'annoncerai la personne gagnante le 6 avril 2013.

Pour participer, vous n’avez qu’à laisser un commentaire sous cet article. De plus, vous aurez droit à une participation supplémentaire si vous mentionnez ce concours sur votre blogue, votre compte Facebook ou Twitter. Le cas échéant, laissez un autre commentaire pour me dire que vous avez parlé du concours. Et si votre commentaire n’est pas lié à une adresse de courriel (par exemple un compte Blogger ou WordPress), veuillez indiquer vos coordonnées dans les commentaires afin que je puisse vous joindre, ou encore revenez sur Vegan à Montréal le 6 avril pour savoir si vous avez gagné.

Bonne chance à tous!

52 commentaires:

  1. Content de lire ta critique, tu me rappeles que j'avais bien aimé ce livre. Je crois aussi que ce genre de livre peut aider la cause animale et Élise est une des seules à en parler au grand jour. Merci pour la critique

    RépondreEffacer
  2. ça a l'air effectivement d'être un très bon bouquin, bien que dur dur d'encaisser tout ça :( je suis végétarienne depuis qqles années, j'avoue qu'à part le livre qui m'a fait franchir le cap ("Un éternel Treblinka"), je n'ai jamais lu d'autres livres sur la question... :/

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Tiens, je ne connais pas ce livre. Pour ce qui est de Je mange avec ma tête, sache que ce n'est pas nécessairement un livre dur à encaisser. On y parle de situations révoltantes, mais rarement au point d'avoir les yeux plein d'eau.

      Effacer
  3. Babette, si je t'avais eu comme élève quand j'ai demandé aux miens d'écrire une critique littéraire, je t'aurais assurément donné A+! Me permettrais-tu de sauvegarder ta critique si jamais j'ai
    nouveau l'occasion d'enseigner la critique? Pas de trouble si cela ne t'enchante pas! C'est juste que j'ai trouvé ta critique extrêmement bien écrite.

    C'est super gentil de faire tirer un exemplaire du livre! Même si je ne gagne pas, c'est certain que je vais l'acheter, car tu l'as très bien vendu! ;) J'ai passé le mot sur la page Facebook de mon blogue (https://www.facebook.com/groups/504726216213484/) et je vais bientôt en parler sur mon blogue :)

    Merci à toi!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'en ai parlé sur mon blogue dans mon dernier article, juste ici :

      http://fringuespopoteaction.blogspot.ca/2013/03/epicerie-du-25-mars-2013.html

      Effacer
    2. Merci pour tes commentaires sur ma critique, Mlle B. Ça fait plaisir =)

      Et bien sûr que tu peux l'utiliser dans tes cours si ça te chante. J'en serais très flattée, d'autant plus que tes élèves entendraient un peu parler d'éthique animale!

      As-tu vu Élise à l'EXPO de Québec?

      Effacer
  4. Wow!!! Babette. Vraiment, c'est d'la critique ça ma chère. Critique de haut calibre. Tu pourrais facilement joindre les maîtres dans le domaine et les "accoter".

    Tu résumes vraiment les grandes lignes de ce livre. Déjà que ce livre compte parmi mes prochains futurs achats, inutile de te dire que je suis vendue d'avance. Et, tout comme Mademoiselle B, si je remporte le concours, je cours directement à Montréal le chercher tellement je serai contente...hi hi!!! Heuuu...ça s'serait une idée que je commence à m’entrainer si je planifie courir autant...hi hi!!!

    Hé...en passant, plus j'y pense. Tu ne pouvais pas mieux tomber. Annoncer le gagnant le jour de mon départ. Alors là, je 'ai l'affaire. J'fais une demande spéciale au pilote de l'avion de faire un min-arrêt à Montréal histoire d'aller chercher le livre gagner et zouuuuttt...on repart faire la belle vie :)

    J'vais faire des partages, c'est certain. J'te laisse savoir. Merci pour ce concours Babette. C'est super gentille et appréciée.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Dis-moi, Jessica, si le pilote accepte de faire un détour, pourrais-tu lui dire que tu as oublié une valise à Montréal, comme ça je me glisserais dedans, avec le prix bien sûr, et j'irais faire un petit tour au soleil moi aussi? Please!

      Effacer
    2. Certainement Babette !!! En fait, j'ne vois pas pourquoi il ne voudrait pas faire un autre arrêt...hi hi!!! Et c'est pour une bonne raison en plus :)

      Effacer
  5. C'est fait. J'viens de partager chez Facebook :)

    RépondreEffacer
  6. C'est fait, j'viens de partager sur Twitter :)

    RépondreEffacer
  7. Merci pour la critique, je pense me l'acheter après cette lecture.

    RépondreEffacer
  8. contente que tu le fasse tirer c'est bien:) moi aussi je l'ai lu et je l'ai dévorer

    RépondreEffacer
  9. Wow, merci pour cette superbe critique. Je suis toute rouge !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Mais non, merci à toi. Il fallait que quelqu'un aborde tous ces sujets au Québec et je crois honnêtement que personne ne saurait le faire mieux que toi... et rétorquer à toutes les sornettes qu'on peut te servir.

      Même si j'avais voulu faire des commentaires négatifs sur ton livre, pour que la critique soit plus constructive, je n'aurais pas pu. C'est intéressant, sérieux, bien écrit, instructif, etc.

      Effacer
  10. Il est sur ma liste d'achats. De même que "Vache à lait".

    RépondreEffacer
  11. elle est très interessante ta critique mais je croyais qu'on ne devait pas se citer soi-même en reference? ne devrait-on pas plutôt ecrire en utilisant le pronom indefini "on"
    quand tu dis par ex :
    "Son approche cartésienne m'a plu" ...mais plaira
    " Je suis végétalienne depuis plus de dix ans et j'ai lu bon nombre d'ouvrages" ... le lecteur est interessé par l'auteure du livre pas la vie de la critique
    "J'ai aussi appris"... on y apprendra ?
    mais peut-être que les regles ont changé aujourd'hui LOL
    ou bien c'est juste une critique privée sur blog et alors là c'est different?

    enfin c'est tout de même très réussi car j'ai envie de le lire !!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour Anonyme!

      Contente que malgré ses défauts, ma critique t'a donné envie de lire cet essai. Ça en vaut vraiment la peine.

      Pour ce qui est de mon écriture, j'ai simplement voulu dire ce que moi j'en ai pensé. D'où l'emploi du "je". Comme je sais que plusieurs végétaliens bien informés lisent ce blogue, j'ai cru pertinent de mentionner que malgré mes nombreuses lectures sur la chose, j'avais tout de même appris énormément de choses dans ce bouquin. Bref, je n'ai pas tenté de suivre des règles, mais plutôt de donner mon avis, de façon au moins un peu structurée (je crois!). Et bon, si tu as quand même envie de le lire, je me dis que c'est mission réussie!

      Pour t'inscrire au concours, j'aurais besoin de ton prénom (ou pseudonyme) stp. Merci!

      Effacer
  12. Belle critique! Je vais participer à la conférence du 21 avril du Dr Michael Greger et Élise Desaulniers y participera aussi! Le livre va certainement devenir rapidementun must pour notre communauté!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, ça ne fait pas de doute. J'irai sûrement aussi à la conférence. J'y suis allée les deux dernières années et c'était très intéressant.

      Effacer
  13. Belle critique ! Hâte de lire mon exemplaire de ce livre... que je gagnerai !!! ;)

    RépondreEffacer
  14. Belle critique. J'en ai déjà appris plus simplement en te lisant. J'ai hâte de voir la suite dans les livres d'Élise Deslauriers.

    RépondreEffacer
  15. J'ai partagé sur facebook... Et je rectifie le nom d'Élise :s pour Desaulniers! Désolé Élise!

    RépondreEffacer
  16. Quelle belle et intéressante critique. J'avais eu vent de la parution de cet ouvrage lors de son lancement, mais j'avais remis à plus tard le moment où je mettrais la main sur ce livre afin d'approfondir mes connaissances et surtout, de poursuivre ma réflexion sur l'alimentation. L'opportunité de gagner ce livre est trop tentante : j'aimerais bien en avoir un exemplaire, c'est pourquoi je tente ma chance avec ce concours !

    RépondreEffacer
  17. De toute évidence, Élise Desaulniers manque à ma culture!
    Merci pour ta critique et ce concours.

    RépondreEffacer
  18. J'ai son deuxième bouquin en main, il me faudrait bien le premier également, du bon sens, j'en mange :-)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. As-tu commencé Vache à lait? C'est comment?

      Effacer
  19. marie-claude taillefer26 mars 2013 à 09 h 35

    Ce livre me tente vraiment ....

    RépondreEffacer
  20. J'aimerais vraiment le livre pour l'offrir en cadeau à des membres de ma famille qui ne sont pas végétariens ou végétaliens. Je croise mes doigts!
    AnneMarie

    RépondreEffacer
  21. Très intéressante cette critique! J'aimerais bien lire son livre, surtout que je suis végétarienne depuis 1 an et tend à devenir végane.

    RépondreEffacer
  22. J'aimerais bien gagner ce livre! Je suis végétarienne, qui tend beaucoup vers le végétalienne (mon seul gros vice c'est le fromage et je suis un peu déçue de ce que je retrouve à la section bio de mon IGA).

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Les fauxmages végétaliens ne sont pas toujours très bons! As-tu essayé le Daiya? On en trouve dans plusieurs supermarchés et dans bien des magasins d'alimentation naturelle. C'est le plus populaire des fauxmages, et le meilleur aussi. Même les gens qui mangent régulièrement du fromage apprécient en général ce fauxmage.

      Effacer
  23. J'accepte avec plaisir de participer à ce concours. Je serais enchantée de gagner ce livre d'Élise! Je lis périodiquement son blogue et je suis certaine que j'apprécierais la lire tout autant sous la forme d'un livre. Merci pour ce concours Babette!

    RépondreEffacer
  24. J'accepte moi aussi de participer à ce concours. J'abonde dans le sens de tous les commentaires laissés par rapport à la qualité de la critique Babette. Je ne connaissais pas Elise Desaulniers avant aujourdui, donc ce livre est une fascinante découverte. A lire de toute urgence donc, même si on est déjà au fait de la situation, et à partager autour de soi.
    Je suis végétarienne depuis 17 ans et j'ai récemment décidé de devenir végétalienne. Je conseille à ce sujet les ateliers de cuisine végetalienne de l'association internationale du maître suprême Ching Hai, une fois par mois, le samedi. http://aimschq.com/

    Delphine
    delphine_melanson@hotmail.com

    RépondreEffacer
  25. J'en ai moi aussi parlé sur mon blogue: http://cuisinedeseagle.blogspot.ca/2013/03/oye-oye-concours-lhorizon-ainsi-que.html.

    RépondreEffacer
  26. Merci pour ta générosité Babette et je confirme : je veux participer moi-aussi!!!!!!!!!!!!! (et gagner)

    Je trouve ta critique très pertinente. J'en fais rarement sur mon blogue et ce même si je lis beaucoup de livres et que l'envie d'en parler me prend souvent. Je trouve extrêmement ardu de faire une critique littéraire. En fait, je détestais quand j'avais à en faire une à l'école, au cégep ou même à l'université. Je te trouve bonne!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Ellora =)

      Et merci d'en avoir parlé sur ton blogue!

      Effacer
  27. Ah oui, et j'ai parlé de ton concours sur mon blogue!

    RépondreEffacer
  28. Merci pour la belle découverte de ce blog grâce à Ellora et du livre :)

    RépondreEffacer
  29. Ta critique du livre est formidable! Tu m'a donné envie de le lire, maintenant, il ne me reste qu'à le gagner! :)

    alexe @ soya et chocolat

    RépondreEffacer
  30. Wow, quel beau concours! J'aimerais bien gagner hihihi :-)

    RépondreEffacer
  31. Je le veux...il est pour moi...mon précieux!

    Bobo45

    RépondreEffacer
  32. Wow quelle belle critique, c'est définitivement un livre que je veux lire. Cela serait encore mieux si je le gagne :) Hihihi
    Merci beaucoup pour ce beau concours !!!

    karinette

    RépondreEffacer
  33. Merci de me faire connaître ce livre. J'espère bien le gagner pour pouvoir le lire!

    RépondreEffacer
  34. Wow! Merci de me faire connaître ce livre! J'aimerais bien le lire!

    RépondreEffacer
  35. J'ai publié le concours sur ma page Facebook!

    RépondreEffacer
  36. J'ai pensé juste après ma visite de l'expo, j'aurais donc du apporter mon livre pour le faire signer par Elise, l'année prochaine je vais essayer de penser d'apporter les deux livres :D bone idée le concours, je vais pas y participer vu que j'ai déjà le livre, je laisse la chance à une personne qui la pas lu :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Viens-tu à la conférence du Dr. Greger? Si oui, je pense que tu pourras peut-être faire signer tes livres par Élise sur place.

      Effacer
  37. C en anglais ca? j'ai honte mais je le connais même pas lolll

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. T'inquiète, je ne le connaissais pas non plus avant d'assister à ses conférences dont j'ai eu vent par l'Association végétarienne de Montréal. J'ai assisté aux deux dernières conférences et j'ai bien aimé. C'est intéressant et le Dr Greger a le sens du spectacle; on ne s'ennuie pas.

      Il va y avoir une traduction en français cette année, je ne sais pas trop comment ça va se passer...

      Effacer
  38. Bonjour à vous, cherchant des réponses sur la Vit B12, je m'adresse à vous par hasard. En effet, pour s'en procurer dans une alimentation végan, il faut avaler des ampoules, comme un médicament! Il y quelque chose qui me perturbe... notamment l'absence de vit B12 assimilable par l'homme dans la nature(hormis les animaux), mis à part nos selles! Les mollusques pourraient être une solution?...y a-t-il un intermédiaire entre les bactéries(procurant la vitB12)et ces pauvres mollusques?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour! Et merci pour ta question.

      Pour la B12, tu peux boire des boissons végétales enrichies. La plupart des boissons commerciales à l'amande ou au soya qu'on retrouve ici sont fortifiées (Natura, Silk, SoNice, So Good, etc.). Si ma mémoire est bonne, une tasse donne environ 50 pour cent de l'apport quotidien recommandé.

      Connais-tu la levure alimentaire (à ne pas confondre à la levure à pain)? C'est une levure inactive au goût "fromagé" que tu peux saupoudrer sur la sauce à spaghetti, les salades, les plats "salés" en général. Certaines marques sont enrichies en B12, et il en faut très peu pour combler tes besoins. Essaie de prendre la levure alimentaire de marque Red Star.

      Personnellement, je bois un à deux verres de lait de soya par jour et je suis pas mal accro à la levure alimentaire, alors je n'ai aucun souci de ce côté. Je n'ai jamais pris de B12 en comprimés.

      Tu trouveras de plus amples renseignements sur le site de l'Association végétarienne de Montréal :

      http://www.vegemontreal.org/index.php?option=com_content&view=article&id=303&Itemid=142&lang=fr

      N'hésite pas si tu as d'autres questions ou commentaires!

      Effacer

Merci de me laisser des commentaires!