dimanche 16 décembre 2012

Manger végé dans les restaurants traditionnels de Bruxelles

Bruxelles n'est pas Paris. Les restaurants végétariens ou quasi végétariens se font rares, en particulier les fins de semaine. J'ai donc dû manger bien malgré moi dans des restaurants où le végétarisme semble une notion abstraite et où on pense visiblement que les végétariens sont des mangeux de salade.

  

Un soir, après avoir épluché en vain le menu d'une bonne dizaine de restaurants, nous nous sommes finalement attablées dans un restaurant belge un peu chic. Il n'y avait qu'une option végétarienne : une salade. Cette salade aux chicons (c'est ainsi que les Belges appellent les endives) était délicieuse et les ingrédients étaient frais. N'empêche que ce n'était que des légumes.

  

Un midi, nous avons mangé au bistro La Brocante à côté du marché aux puces des Marolles. Heureusement qu'il y avait de la bière et des prestations jazz en direct, car ma salade était très mauvaise. La laitue iceberg goûtait la laitue iceberg, et une fois de temps en temps, ça me plaît bien, mais les tomates goûtaient le carton, le pain était rassis et je n'aime tout simplement les petits cornichons sucrés, et encore moins les oignons miniatures marinés.

Pita falafel au ketchup (3,5 euros) mangé en regardant les constructions de la Grand-Place

Le reste du temps, les restaurants rapides grecs ou libanais représentaient une valeur sûre. Il n'y avait pas toujours du tahini pour mettre dans les sandwichs, mais avec du ketchup, ce n'était quand même pas si mal. Et ces plats sont toujours beaucoup plus nutritifs et équilibrés que les salades de légumes.

Assiette végétarienne à emporter mangée dans notre appartement, avec un sac de croustilles acheté à la Bio Shop adjacente au Teepot

À Paris, j'avais un moment regretté de ne pas être allée au Maoz Vegetarian, un restaurant rapide libanais et végétarien à quelques mètres de notre studio, mais compte tenu des nombreux falafels que j'ai engloutis quelques jours plus tard à Bruxelles, c'était sans nul doute une sage décision. Je raffole des falafels, mais j'en ai tellement mangé durant mes premières années de Montréalaise — au moins un pita ou une assiette falafel par semaine — que mon corps ne les tolère plus qu'à très petites doses, comme s'il avait atteint un quota.

***



Je vous amène cette semaine à la Grand-Place. Notre appartement était à 90 secondes de marche de là et j'avais donc la chance de la traverser tous les jours.

  

 Victor Hugo disait que c'était la plus belle place du monde.

  

Depuis 1998, elle figure sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

  

6 commentaires:

  1. C'est vrai que c'est chiant quand les restuarateurs pensent qu'on ne mange que de la salade. Pourtant, je n'en mange pratiquement jamais. Et souvent, les salades vegans sont tellement ordinaires. Comme si on était négligeable.

    J'adore tes chroniques de voyage et tes photos sont magnifiques!

    RépondreSupprimer
  2. Hummm des falafels! Je vais faire attention de ne pas trop en manger pour ne pas subir une écoeurantite aigüe, car cela me rendrait vraiment malheureuse! Je pense que j'aurais opté moi aussi pour les restaurants libanais. En plus, leur nourriture est tellement bonne!

    À Strasbourg, la place principale ressemble drôlement à la Grand-Place de Bruxelles! J'adore cette architecture.

    RépondreSupprimer
  3. Si tu y retournes tu me diras! Mon conjoint y va régulièrement pour son travail et il retourne toujours à ses restos "chouchou" oũ on lui fait des pâtes "personnalisées". Je lui demanderai ses adresses.

    RépondreSupprimer
  4. Sympa, ce carnet de voyage, retraçant les traditionnelles galères des végétariens pour s'alimenter loin de leurs fourneaux. J'aurais cru, au contraire, que Bruxelles offrait un certain choix en matière de restaus végétariens. J'aime bien les falafels et la cuisine libanaise, mais de temps en temps et il faut reconnaître qu'il y a plus light.

    RépondreSupprimer
  5. Hi hi!!! c'est vrai que ta salade avec l'iceberg, les cornichons sucrés et oignons marinés ne semble pas de la haute gastronomie. Ouffff...j'avoue que je suis tout de même surprise de constater que la bouffe végé ne soit pas plus accessible que ça à Bruxelles. Au moins, tu as eu la chance de mettre la main sur des falafels. C'est toujours appréciés.

    La bouffe n'était peut-être pas extra, mais tes photos de la Grand Place le sont. Wow!!! vraiment...super!!!

    RépondreSupprimer
  6. Dommage qu'il n'y ait pas plus de choix végé à Bruxelles... Ce pourrait être une bonne idée d'y ouvrir un restau végétarien\lien! Mais c'est un peu loin...

    J'adore toujours autant voyager avec toi!!!

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser des commentaires!