mardi 24 novembre 2015

Raviolis afghans à la citrouille et sauce tomate épicée

Vous avez peut-être lu ces deux mauvaises nouvelles au cours des derniers jours : Su Shian Yuang a fermé ses portes et Velo Burrito fermera les siennes le 4 décembre...

***


J'ai préparé les raviolis afghans à la citrouille et sauce tomate épicée (Afghan Pumpkin Ravioli with Spicy Tomato Sauce) de Vegan Eats World. Si c'est très joli, le cri du ciseau ne suffit pas pour que ces mantus soient prêts.

Une partie des ingrédients. Je suis ressortie acheter la coriandre que j'avais oubliée

J'avais acheté une citrouille ordinaire, mais je n'avais pas la patience ni le temps de faire cuire la bête pour la réduire en purée. J'ai plutôt utilisé la chair d'une Porcelain Doll que ma mère avait fait cuire la veille.

Je voulais profiter à fond de mon yogourt maison, alors plutôt que de faire la sauce au yogourt à l'ail proposée dans la recette, j'ai fait la sauce au yogourt aux noix d'acajou recommandée par Terry dans la présentation.


Il n'y a vraiment pas assez de sauce pour tous les raviolis. Je vous conseille de doubler la sauce, voire de la tripler. J'ai dû en refaire après quelques repas, car il ne m'en restait plus. Lorsque j'en ai refait, j'ai remplacé l'oignon jaune par des oignons verts. La sauce est piquante! Si vous tolérez mal les épices, il faut mettre moins de poivre de Cayenne.

 Mes raviolis attendent la cuisson

J'ai eu toute la misère du monde à façonner mes raviolis. Je ne me souvenais pas que c'était si délicat. Je n'arrivais pas à bien former les pochettes et j'étais persuadée qu'elles s'ouvriraient dans l'eau, mais par magie, seules une ou deux pochettes se sont rompues. Cela dit, plus ça allait, plus je trouvais des trucs pour que ça tienne.

Quand les raviolis sont cuits, on assemble.

Un peu de sauce au fond.
Quelques dumplings.
Sauce tomate sur le dessus.
On nappe de sauce au yogourt et à l'acajou
On parsème de coriandre, de menthe et de noix
On accompagne. Salade de chou.
On accompagne encore. Riz.
Coup d'oeil.

J'ai remplacé les noix de Grenoble par des pistaches.

Ces raviolis afghans m'ont beaucoup plu. J'en ai mangé pour souper et pour déjeuner avec grand plaisir. Les assiettes étaient colorées et chaque bouchée goûtait différent en raison de tous les condiments. Je crois bien que c'était le premier mets afghan que je cuisinais. C'est une belle découverte.

Vous trouverez la recette en anglais sur Vegan Latina.

15 commentaires:

  1. Merci pour le lien! Je vais aller zieuter la recette! Aimes-tu ce livre de Terry Romero? J'ai cru un instant que tu faisais une recette de World vegan feast. Je confonds les deux titres... J'sais pas pourquoi? :)
    Tu as une patience d'ange pour façonner les raviolis! Chapeau! Ton plat n'a rien a envier aux plats des restos!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Johanick. J'adore Vegan Eats World, c'est sans nul doute un de mes livres de cuisine préférés, car les recettes sont originales, nombreuses et variées, il y a quelques photos, le papier est glacé, la couverture est rigide, mon taux de succès est très très élevé. Mais les recettes demandent beaucoup d'ingrédients pas nécessairement faciles à trouver en région, les recettes sont souvent longues (tout le contraire de La Dolce Vegan), et la reliure ne vaut pas de la schnoutte. Les pages de mon livre se détachent presque toutes.

      Supprimer
  2. Ohh ça a l'air trop bon.
    Ils sont bien fait pour une première !
    J'adore quand il y a pleins de condiments dans jn plat.. j'ai toujours du mal à me contenter d'un plat unique sans rien à côté. Je trouve que ça permet d'éviter la monotonie des bouchées ^^ même si parfois la simplicité à son bon
    Est ce quil y a beaucoup d'épices ? Je ne connais pas la cuisine afghane alors je me demande si ils utilisent les mêmes épices.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a quand même pas mal d'aromates. À part la coriandre et la menthe fraîches en garniture, il y a du piment de Cayenne, des graines de coriandre, de cumin et de fenouil, du gingembre et du poivre.

      Supprimer
    2. Ah oui c'est tout de même bien parfumé !

      Supprimer
  3. Je dirais comme Justine, ohh, ça a l'air trop bon. Très belle assiette, presque aussi belle qu 'une certaine tarte au chocolat. Du plaisir à venir peut-être.

    Bobo45

    RépondreSupprimer
  4. Ah... les raviolis!
    Tellement chiants à faire... et tellement délicieux...
    Ça fait de semaines que je veux refaire des raviolis citrouille-poireau...
    Et je tombe sur les tiens tellement beaux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parie que c'est très bon avec des poireaux. Je te conseille de les préparer un soir où ta marmaille pourra mettre la main à la pâte. C'était long à faire, mais j'en ai mangé toute la semaine; si j'avais eu plusieurs bouches à nourrir comme toi, j'aurais été découragée que les raviolis disparaissent si rapidement.

      Supprimer
  5. Miam, ça a l'air tellement bon O_O.

    J'aime tous les dumplings, toutes les pochettes, enfin tous les plats qui consistent une une pâte farcie quelconque.

    La courge Porcelain Doll est tellement belle.

    RépondreSupprimer
  6. Miam! Ça a l'air donc bien bon ces raviolis là... et parfumés aussi! J'adore.
    Mais je dois être honnête... je pense que je serais un peu découragée par les étapes. Je m'empêche parfois de faire des recettes car je trouve qu'il y a trop d'étapes.
    Je devrais me botter les fesses... en tout cas, quand je vois ton plat, je me dis que ça vaudrait la peine que je me lance!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quinoa et Tralala
      Si vous êtes deux, c'est pas si mal. Tu peux congeler les raviolis pour en profiter à plusieurs reprises. C'est ce que j'aurais dû faire, mais je manquais de place au congélateur.

      Après, il ne te restera plus qu'à les réchauffer dans l'eau bouillante, à faire la sauce tomate (hyper facile) et la sauce au yogourt (encore plus facile).

      Supprimer
  7. Belle découverte effectivement!
    Beaucoup d'ingrédients aussi :D

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser des commentaires!